Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'information alternative et de la santé naturelle

Deux ou trois petites brèves "de comptoir"

19 Mai 2015 , Rédigé par motarcs Publié dans #Medecines, #Recherches, #Ethique

Voici deux informations qui valent la peine d'être lues ...

- Le Ministère de la Santé, via les grands médias, fait une publicité de plus en plus pressante pour ne pas dire tapageuse, visant à culpabiliser les parents indignes qui refusent le passage au rituel vaccinal malgré les incantations incessantes, doublées de menaces, contre ceux qui auraient l'outrecuidance et l'inconscience de "résister"....

Après le forcing scandaleux des lobbyes pharmaceutiques pour que soit recommandée la vaccination contre la gastro, et dans la foulée pour qu'elle soit remboursée (puisque c'est gratuit, pourquoi s'en priver ...?) forcing qui a été mis en lumière par Le Canard Enchaîné n° 4927, l'ANSM recommande .... de ne plus le recommander, et ce, le plus vite possible. Le décès de deux nourrissons, liés aux effets secondaires de ces vaccins soit-disant "anti-gastro" semble avoir semé un doute dans les "hautes sphères". Surtout que notre "Canard enchaîné" a soulevé les nombreux conflits d'intérêts, puisque sur les 17 membres du comité technique de la vaccination, 13 ont travaillé avec les labos et 8 ont été directement rémunérés par eux....

Comme on le voit, on a toujours de la part des personnages qui s'auto-déclarent "autorités de santé" la même désinformation "libre et éclairée" sensée, selon eux, être à même de nous renseigner dans la plus parfaite objectivité..... On en est hélas à des années-lumière.....

_________________________________

- Les cerveaux survoltés des experts en marketing ne rechignent devant aucune tromperie pour tenter de faire croire au miracle, alors que le seul miracle a escompter est celui de leur trésorerie qui enflera au détriment de celle des moutons qu'ils auront tondus et bernés.

Voici le texte d'une pub, telle que je l'ai reçue, vantant les bienfaits quasi miraculeux des produits de beauté de la marque Solavie....

Je cite :

"Le saviez-vous ?

Solavie est une gamme de cosmétiques "actifs" 100% naturelle, sans conservateurs et dont l'ingrédient principal est le colostrum. Elle convient à tous les âges ainsi qu'à tous les types de peaux.

Solavie ralentit l'effet du temps et redonne à votre peau éclat et luminosité. C'est cette notion qui nous a intéressés et qui justifie notre slogan : "Grâce aux bienfaits du colostrum, Solavie restitue la peau que le temps lui a pris".

Une réduction complète toute la durée du Festival

Pour célébrer la présence de Solavie au Festival de Cannes, nous vous offrons 10% de remise immédiate sur tous les produits jusqu'au 24 mai 2015 inclus."

Fin de citation.

  • Petit décryptage :

-Connaissez-vous un cosmétique dans les gammes actuelles qui n'a pas une "activité" quelconque ?

- 100% naturelle : c'est là que j'ai tiqué, surtout en voyant la suite

- Sans conservateurs : argument de plus en plus employé, mais qui cache souvent d'autres produits tout aussi peu recommandables

- l'ingrédient principal (il y en a d'autres, mais ce n'est pas précisé ici ?), le colostrum : deuxième point qui m'a fait tiquer

- convient à tous les âges et peaux : ben voyons : ça permet de "balayer" large....

Le slogan qui suit est un chef d'oeuvre de langue de bois : on arriverait donc à transformer, que dis-je transmuter la peau d'une centenaire en peau de bébé ???

Suit une référence au festival de Cannes, qui lui se situe fort à propos juste avant la fête de mères....

___________________________________________

Voici un petit échange de messages que j'ai eu avec le laboratoire fabricant ces produits :

Tout d'abord ce que je lui ai écrit :

Bonjour,
Je viens de recevoir un mail publicitaire mettant en avant le côté supposé naturel de vos produits.
En tant que Naturopathe et Ingénieur Électronicien je vous ferai deux remarques :
Extraire des principes végétaux avec des ultrasons n'est, et de très loin pas une panacée, car c'est les soumettre à un rayonnement, qui même s'il n'est pas ionisant (radioactif) du fait des fréquences mises en jeu, ne peut pas être considéré comme "inoffensif" : l'argument "naturel pour vos extraits est donc largement abusif.
Voir à ce propos, dans un autre domaine, les controverses sur l'utilisation abusive elle aussi des échographies pendant les grossesses.....
D'autre part, le colostrum de mammifère, en dehors du fait qu'il s'agit ni plus ni moins d'un produit laitier animal, déjà contestable en soi pour ce simple fait, est, de plus, de nos jours, étant donné le "traitement" vétérinaire et les conditions d'élevage des bovins, un produit gorgé d'antibiotiques de vaccins et autres traitements chimiques administrés à ces "bestioles". Sans oublier les pollutions inhérentes à leur alimentation....Je vous fais grâce du stress que ces bêtes supportent et qui se répercute forcément sur leurs sous-produits.

J'estime donc que le qualificatif "Naturel" est tout simplement et pour le moins inapproprié et constitue une exagération, pour ne pas dire plutôt de la publicité mensongère !
Mensongère comme quasiment toutes les pu
blicités actuelles, qui le sont au moins par omission.

Cordialement.

JP Motarcs

Sa première réponse n'a pas tardé :

Monsieur,

Vos propos n'engagent que vous et souvent lorsque l'on ne maitrise pas complètement les informations il est préférable de s'abstenir de tout commentaires.

Nicola Frassanito

PhytoQuant - L'énergie par les plantes

____________________________________________

Ma réponse qui a suivi :

Le 19 mai 2015 09:34, motarcs <motarcs@orange.fr> a écrit :

Votre réaction est bien dans la "ligne" de votre marketing. ...

Sachez que faute de temps et de place je ne vous ai mentionné que deux points contestables relevés dans votre pub.

Sachez aussi que lorsqu'on me demande aussi abruptement que vous "de la boucler".... bien au contraire je l'ouvre en grand....

Bien cordialement. ...

JP Motarcs

____________________________________________

A quoi ce brave homme me répond :

Monsieur

Vous ne m'avez pas compris, je ne vous demande pas du tout de la boucler mais de réagir en connaissant tous les paramètres et apparemment vous ne les connaissez pas

Vous êtes libre de penser ce que vous voulez et je le respecte mais porter un jugement alors que vous ne connaissez ni les personnes ni les produits est une réaction peu tolérante

Sachez Monsieur que ma philosophie et mon éthique depuis 25 ans est d'offrir le meilleur à mes clients et leur retour me récompensent de mes efforts.

A bon entendeur

_______________________________________________

Et enfin ma dernière :

Monsieur,
Je ne crois pas que nous puissions nous comprendre....
Je ne mets pas en cause votre étique ou votre philosophie, mais la "réalité" de l'argument "nature" que vous avancez avec autant d'insistance, et qui, AU VU DES INFORMATIONS QUE VOUS PUBLIEZ, remet en cause de façon fondamentale ce côté naturel derrière lequel vous essayez de vous abriter....
Je n'ai repris et pris en considération QUE les informations que vous donnez vous-même, je n'ai rien inventé ....
Si vous pensez que ma tolérance doit vous permettre d'induire ainsi vos clients en erreur, libre à vous.....
A bon entendeur

______________________________________________

Mon interlocuteur n'a plus réagi à ce dernier message.

Tout ceci pour démontrer à quel point le distributeur d'un produit (celui-ci ou n'importe quel autre) peut être de mauvaise foi, peut-être sans même s'en rendre compte, car lui-même n'aura pas forcément compris tout l'impact que son processus de fabrication va avoir sur son produit final. Car s'il en est conscient, il faut bien se rendre compte que c'est du mensonge pur et simple.

Quelques précisions indispensables :

- Le colostrum est le premier lait, juste avant et tout de suite après la naissance d'un mammifère, et qui contient effectivement tout (ou presque) de ce que le nouveau-né aura besoin dans un premier temps. Or, tout comme le lait "normal" ensuite, le colostrum de chaque espèce est spécifique à cette espèce. Faire croire aux humains que le colostrum bovin est non seulement bénéfique mais quasi miraculeux constitue au mieux une méconnaissance totale de la biologie, au pire une escroquerie caractérisée.

- Ajouter des huiles essentielles dans cette mixture ne change rien au problème de base, mais permet tout au plus de masquer l'inutilité du colostrum derrière l'action des huiles essentielles...

- Prétendre que le colostrum "efface" les ravages du temps, relève de la même escroquerie.

- Le lait animal et tout particulièrement celui de la vache est totalement inadapté à l'être humain. Voir mes autres articles sur le sujet du lait dans ce blog. Qu'on l'ingère ou qu'on le fasse pénétrer dans la circulation sanguine via une application cutanée ne change rien à la question, sinon que lorsqu'on le boit, il doit traverser le système digestif, ce qui peut atténuer quelque peu certains problèmes.

Avec la bave d'escargot, le colostrum, que vont encore nous trouver les génies du marketing pour faire fortune en vendant du rêve ???

______________________________

Une autre qui vient de paraître dans Le Figaro Santé et qui vaut son "pesant d'or" :

La cirrhose sans alcool, vers une nouvelle épidémie

La stéatohépatite, qui peut dégénérer en cirrhose voire en cancer, ne concerne plus uniquement les patients alcooliques mais aussi de plus en plus d'obèses et de diabétiques.

C'est un point de moins dans le camps des amateurs de sucres. À longueur de colonnes on nous parle surpoids, diabète et risques cardio-vasculaire… Mais en négligeant un organe qui souffre à bas bruit de nos mauvaises habitudes: le foie.

Trente à cinquante pour cent des adultes américains auraient un foie trop gras. En termes médicaux, cela s'appelle la stéatose métabolique, ou NAFLD (pour «non-alcoholic fatty liver disease»), qui si elle se complique d'inflammation et d'atteintes des cellules hépatiques peut évoluer en stéatohépatite métabolique. Un terme que Vlad Ratziu, professeur d'hépatologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris), préfère à l'appellation de stéatohépatite non-alcoolique («NASH»), souvent utilisée parce que les malades présentent «les mêmes lésions du foie que dans l'hépatite alcoolique, alors qu'ils boivent peu ou pas du tout d'alcool», précise le Pr Lawrence Serfaty, hépatologue à l'hôpital Saint-Antoine et co-organisateur, fin juin à l'Institut Pasteur, d'un symposium dédié à cette maladie.

Graisses et fructose

La NASH peut entraîner une fibrose, qui peut évoluer en cirrhose voire en cancer, et «nous avons plein d'exemples de patients qui ne boivent pas une goutte d'alcool, n'ont jamais eu d'hépatite virale, et se voient diagnostiquer une cirrhose avec pour seul facteur de risque, le fait qu'ils boivent plusieurs sodas par jours», témoigne Lawrence Serfaty.

En France, «au vu du nombre de personnes obèses ou en surpoids, on peut estimer que 20 % environ des adultes ont une stéatose», indique le Pr Ratziu. D'aucuns parlent même d'«épidémie» tant le nombre de cas augmente en parallèle de l'obésité et du diabète.

Accusé principal selon Lawrence Serfaty: «Notre alimentation, trop riche en graisses et en fructose, qui est très toxique pour les cellules hépatiques. Une étude publiée début juin par des chercheurs américains dans le Journal of Hepatology, menée sur 2 634 patients, montre que les personnes buvant quotidiennement des boissons sucrées auraient 55 % de risques supplémentaires de développer une stéatose métabolique. Une autre étude américaine invitait des étudiants à manger au fast-food deux fois par jour: «en deux semaines, leurs transaminases avaient augmenté», indique Lawrence Serfaty, qui précise que cette maladie du foie trop gras est présente chez de plus en plus d'adolescents.

Une maladie mal connue qui évolue sans symptômes

La difficulté est que cette maladie, mal connue des médecins, évolue en silence, sans aucun symptôme, et est le plus souvent «cachée» par d'autres facteurs de risques: surpoids ou obésité (90 % des obèses seraient concernés), voir simple excès de graisse abdominale, diabète, hypertension, dyslipidémie. «Chez ces patients, on surveille le risque d'artériosclérose, de diabète, de maladies cardio-vasculaires, mais trop de médecins oublient que le foie aussi peut être atteint», regrette Vlad Ratziu. «Mais 15 à 20 % des patients n'ont aucun facteur de risque métabolique», note le Pr Serfaty.

«Le diagnostic définitif ne peut être posé qu'avec une biopsie du foie, geste invasif qui ne peut évidemment pas être fait chez tout le monde», explique Lawrence Serfaty. Une hausse importante des transaminases, repérable par simple prise de sang, est toutefois un marqueur indirect de stéatohépatite, qui peut aussi être observée à l'imagerie médicale. «Quand on cherche, on trouve», conclut le Pr Serfaty.

Or le diagnostic est essentiel, non seulement pour éviter que la maladie ne dégénère en cirrhose ou en cancer, mais aussi parce que «ces pathologies peuvent agraver la toxicité de certains médicaments», indique Bernard Fromenty, pharmacien et directeur de recherche de l'Inserm spécialisé en toxicologie. «Nous savons que le paracétamol est très toxique pour le foie en cas de surdosage, et le seul de toxicité serait plus bas, et les lésions plus graves chez les personnes souffrant de NASH. Certains antirétroviraux, le méthotrexate très utilisé en dermatologie et contre certains cancers du sang, et le tamoxifène contre le cancer du sein sont aussi suspectés d'être toxiques pour ces patients, même aux doses recommandées.» Problème: on ne connaît pas bien les mécanismes responsables de ces sur-toxicité, ni l'ensemble des médicaments concernés.

Nouvelles molécules

Les médicaments étaient, jusqu'à peu, «pas très efficaces et assez toxiques, note l'hépatologue, maisde nouvelles molécules arrivent». L'une d'elle, développée par le laboratoire français Genfit, a montré des résultats prometteurs dans une étude pilotée par le Pr Ratziu. Il a entraîné une réversion de la stéatohépatite sans effets secondaires et «a amélioré le profil de risque cardio-métabolique» des patients, explique le médecin. Lorsque le foie est trop abîmé, la greffe est l'ultime solution, et la NASH est devenue la principale indication pour les greffes hépatiques aux États-Unis .

Mais avant tout, le premier des traitements est une bonne hygiène de vie: perte de poids, exercice physique, rééquilibre du diabète éventuel. Et surtout, une meilleure alimentation. «Mieux vaut un verre de vin qu'un litre de soda!», sourit le Pr Serfaty. Conseil d'hépatologue…

----------

A noter que si l'on parle de stéatose, c'est pour la bonne et simple raison que l'on est en train de sortir de nouvelles molécules chimiques (quel heureux zazard, n'est-il pas vrai ?)...

Et on ne manque pas d'en faire un titre bien "accrocheur" en caractères gras..... tout en reconnaissant dans les trois petites dernières lignes que le premier traitement tient dans une bonne hygiène de vie et d'alimentation ..... Ouf, on a eu chaud ..... l'essentiel a quand même été murmuré avant de clore ....

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article