Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'information alternative et de la santé naturelle

Petites précisions utiles sur les campagnes de marketing pharmaceutique automnales.

13 Octobre 2015 , Rédigé par motarcs Publié dans #Vaccinations, #Géopolitique, #économie, #manipulations

Dès les grosses chaleurs estivales passées, et les élèves sagement rentrés dans leurs écoles et autres lycées, le même battage médiatique revient année après année. Et chaque année il semble qu'il se fait de plus en plus virulent.

Le bal est ouvert avec "Octobre rose" et son dépistage du cancer du sein. J’ai déjà largement exposé la "face cachée" de ce dépistage dans des articles antérieurs sur ce blog.

Quasi en même temps, on reçoit dans nos boîtes à lettres un "gentille" invitation à ne pas oublier le dépistage du cancer colorectal.

Le temps de sortir des toilettes, en n'oubliant pas de se laver les mains, on se trouve nez à nez avec les méchants virus agresseurs, de la mortelle grippe saisonnière qui nous attendent au tournant, virus qui ne peuvent succomber que grâce à la vaccination comme de bien entendu …

Une fois que tous les moutons dociles et serviles auront retroussé les manches et que les labos se seront, eux, frottés les mains, point déjà à l’horizon le Téléthon et son cortège de maladies "orphelines", qu’il est bien entendu de bon ton de soutenir à grand renfort de millions …. de promesses, loin semble-t-il d’être toutes tenues....

Bien entendu, en même temps, chaque spot publicitaire des grands médias audio-visuels n’oublie pas de nous rappeler les bienfaits incontournables de tel spray nasal ou autre poudre de perlimpinpin sensée nous éviter les petits bobos, voire les pires désagréments.

Il est donc évident que le médicament, faute de pouvoir nous guérir, mais au moins sensé atténuer (en les étouffant au marteau pilon) nos bobos, est devenu un objet de marketing au même titre que n’importe quelle poudre à laver ou autre yaourt. A propos de ce dernier on entend aussi toujours les mêmes mensonges sur les prétendus bienfait du calcium laitier et de la vitamine D, de plus en plus plébiscitée elle aussi. Mensonges assénés avec un aplomb qui pourrait prêter à rire …. s’il ne mettait en jeu gravement la santé de ceux qui ont la naïveté de suivre aveuglément ces "conseils" commerciaux que l'on est bien obligé de nommer allégations de santé (mensongères !). Alors que les compléments alimentaires et nombre de remèdes naturels eux, sont interdits de parole dans le domaine des allégations.....

Heureusement que de nos jours, l’information (celle qui n’est pas faisandée par de bas – mais souvent énormes - intérêts financiers, circule de plus en plus et permet à ceux qui ne sont pas totalement "asservis" de se poser les bonnes questions.

En vrac, quelques-unes, relevées dans une conférence donnée le 30.05.2015 à Annecy par Serge RADER, pharmacien !

Les médicaments coûtent trois fois plus cher en France qu’en Italie : peut-être parce que notre Sécurité sociale finance ?

Comment se fait-il que le système pharmaceutique soit aussi corrompu en France, mais aussi ailleurs : ils financent la vie politique et fixent les prix des médicaments par magouilles avec l’État. Les personnes concernées ont des liens d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique, comme Daniel FLORET, président du CTV (Comité Technique des Vaccinations), ou Roger SALAMON, président du HCSP (Haut Conseil de la Santé Publique). Les laboratoires pharmaceutiques sont impliqués dans des affaires de pots-de-vin, comme par exemple le Laboratoire italien MENARINI qui a donné 400 000 € à 54 députés, ou bien SANOFI qui a versé 34 millions de dollars aux USA pour la prescription de son médicament Lantus ou encore le laboratoire MERCK qui a versé plusieurs centaines de milliers de dollars pour le financement de la campagne du candidat au poste de gouverneur du Texas. En Italie, en 1991, l’obligation vaccinale contre l’hépatite B est entrée en vigueur suite à un versement de 600 millions de lires (environ 310 000 €).

Serge Rader cite aussi les nombreuses affaires d’accidents et maladies post-vaccinaux portés en justice en Italie et engendrant de gros dédommagements : autisme ou encéphalopathie suite au vaccin ROR, décès ou diabète de type 1 suite au vaccin Infanrix hexa, encéphalopathie avec retard psychomoteur et épilepsie suite aux vaccins DTP, anti-hépatite B et ROR, décès de 497 soldats italiens suite à de nombreux vaccins ayant entraîné des leucémies ou lymphomes. Le vaccin Fluad contre la grippe a fait aussi 20 morts au mois de décembre 2014 en Italie. Aux Etats-Unis, le vaccin anti-HPV (papillomavirus humain) a provoqué 226 décès d’après le rapport du VAERS (organisme officiel américain de vaccinovigilance).

Suite aux vaccinations les maladies auto-immunes explosent. Des bébés de 6 mois ont déjà un diabète insulino-dépendant, des enfants de 4 ans ont des rhumatismes aigus. On voit de plus en plus de maladies de Crohn, inflammations intestinales, maladies encéphaliques, myélites, syndrome de Guillan-Barré, myofaciite à macrophages, zonas ….

Pour ce qui est de la vaccination anti-grippale, le matraquage publicitaire actuel ne manque pas de nous rappeler que l’année dernière, il y a eu 18000 morts suite à la grippe. D’une part parce que le vaccin était paraît-il moins efficace que les années précédentes et à cause de la moindre couverture vaccinale.... Après le cinéma "Bachelot" …. il faudrait vraiment être d’une naïveté sans bornes pour ne pas se poser quelques questions....

Par exemple que ces "spectaculaires" 18000 morts attribués un peu hâtivement à la seule grippe, sont en réalité, selon l’INVS (Institut National de Veille Sanitaire) 18300 décès toutes causes confondues pendant l’épidémie de grippe (9 semaines) et concernant à 90% les plus de 65 ans. La grippe a une part de responsabilité dans cet excès de mortalité, mais d’autres facteurs hivernaux aussi. Et personne ne peut honnêtement chiffrer la part de la grippe dans ce chiffre.

L’année dernière l’efficacité déclarée du vaccin a été 27% aux USA, 3% au Royaume-Uni, 8% au Canada et …. 30 % en France.... bien qu’il s’agit du même vaccin....

Aucun bilan de santé, aucun examen médical n’est jugé nécessaire avant les vaccinations systématiques, alors que chaque cas est un cas particulier, et que dans un pays qui arbore le mot "Liberté" sur tous les frontons de ses bâtiments officiels on en soit réduit à se laisser inoculer des substances qui sont très loin de n’avoir que les effets que vantent leurs vendeurs et promoteurs, sans même oser soulever la moindre question, sous peine d’être cloué au pilori …. comme au Moyen-âge ….

En 2006 le projet Cochrane basé sur 64 études portant sur des personnes âgées concluait qu’aucune de ces études ne permettait de constater l’efficacité du vaccin.

Bien avant, le 2 avril 1998, le Panorama du médecin admettait que "le vaccin est de toute évidence très peu efficace".

Le 27 avril 2010, le Pr Flahault déclarait à l’Assemblée Nationale "du point de vue individuel, le vaccin contre la grippe est connu pour être très peu efficace et il l’est d’autant moins qu’on est âgé"..... Ce qui va à l’encontre des recommandations officielles qui classent les personnes âgées parmi les "fragiles" et prioritaires....

Le 16 février 2015, le Pr Floret, président du CTV confirmait : "il y a impossibilité statistique à prouver les bénéfices du vaccin. Le système immunitaire ayant tendance à se dégrader avec le temps, ce public (les personnes âgées) réagit moins bien aux vaccins en général et en particulier à celui contre la grippe".

Les Pr Floret et Flahault sont pourtant favorables à la vaccination..... alors pourquoi cette frénésie des autorités ???

Les effets secondaires sont pourtant bien connus : grippe elle-même, péricardite, problèmes cardiaques, vertiges, céphalées, encéphalite, myélopathie, praplégie, radiculite à à l’extrême décès. Ce fut le cas de 31 personnes âgées d’un centre médico-social à Zürich et de 13 personnes de la maison de retraite de Faulx (54) en février 2005.

Médecine et Enfance de novembre 1997 nous dit que : "Très peu de médecins sont vaccinés contre la grippe, ils ne semblent pas être convaincus de son utilité pour eux-mêmes". … alors pourquoi incitent-ils leurs patients à faire ce qu'ils évitent de faire pour eux ???

A très bientôt pour d’autres précisions …..

En attendant, pour les personnes qui désirent en savoir un peu plus, il existe deux ouvrages que je recommande (je n'ai aucun intérêt, ni commercial ni autre à les citer !!)

Il s'agit des ouvrages du Professeur de biologie Michel GEORGET :

VACCINATIONS, les vérités indésirables

et

L'apport des vaccinations à la santé publique.

Bonne lecture !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Yann Soinard 08/11/2015 16:13

11 raisons pour lesquelles les vaccins contre la grippe sont plus dangereux qu’une grippe
http://www.sante-nutrition.org/11-raisons-lesquelles-les-vaccins-contre-grippe-dangereux-grippe-meme/