Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'information alternative et de la santé naturelle

Tout ce que chacun devrait savoir à propos des cancers - suite

17 Septembre 2016 , Rédigé par motarcs Publié dans #Cancer, #Sida, #maladies diverses

Suite de l'article dont le début se trouve ici 

http://infoalternative.over-blog.fr/2016/01/tout-ce-que-chacun-devrait-savoir-a-propos-des-cancers.html

NITRATES ET NITRITES AU BANC DES ACCUSÉS

Si vous regardez chez qui survient la maladie PCP (pneumocystose), vous verrez des personnes chargées en nitrites. Que font les nitrites dans le corps ? Ils oxydent le sang. Cela signifie que le sang lui-même ne peut plus transporter l’oxygène. Ainsi, naturellement, les premières cellules à souffrir sont les cellules du poumon.

Les nitrites sont transformés immédiatement en oxyde nitrique dans les plus petits vaisseaux capillaires du corps. L’oxyde nitrique est produit par le corps dans des concentrations très basses afin de commander la tension artérielle, parce que, dans des concentrations plus élevées, il agit très progressivement, détruisant tout. C’est pourquoi "les cellules mangeuses" du système immunitaire, les macrophages, libèrent l’oxyde nitrique en quantité élevée dans des réactions d’inflammation : pour détruire et digérer les cellules bactériennes.

Aussi, si vous prenez des nitrites régulièrement, par exemple dans l’eau du robinet qui autorise 50 mg/l (ce qui signifie que des quantités énormes et excessives d’oxyde nitrique sont produites) cela signifie que vous démarrez le processus d’autodestruction dans votre propre corps, particulièrement dans les poumons. Vous détruisez les tissus de vos poumons, et les infections fongiques se développent sur cette matière organique morte.

Ainsi, quand le sang s’est oxydé et que la paroi des capillaires est détruite par l’oxyde nitrique, que va-t-il se produire ? Ces cellules se transformeront en cellules cancéreuses. Il y a un manque d’oxygène, et les premières cellules à souffrir de cette insuffisance d’oxygène sont celles de la paroi de l’épithélium, les capillaires, là où les nitrites sont transformés en oxyde nitrique.

Ceci est, en fait, le processus du sarcome de Kaposi : quand la paroi interne des capillaires se développe sous une forme cancéreuse, grossissant de plus en plus et se multipliant, c’est l’hyperplasie, une vraie forme de cancer.

Il peut aussi voir le jour, même si vous n’avalez pas de nitrites, mais si votre système cellulaire de désintoxication ne fonctionne plus.

Note sur le SIDA

"Le terme de SIDA est absolument fallacieux parce qu’il n’a rien à voir avec un défaut

d’immunité ou une déficience immunitaire. Il est clair que nous sommes en face d’une insuffisance d’énergie. Ainsi, le terme SIDA doit être remplacé par le terme SAIE "Syndrome Acquis d’Insuffisance d’Energie". SAIE a une base rationnelle, et il est traitable. Il y a des options de traitements très efficaces disponibles pour inverser les dommages provoqués par l’intoxication ou le manque d’oxygène, à tous les niveaux."

CONCLUSION

Il apparaît que le foie et le pancréas sont les deux organes déterminants dans la protection contre le processus cancéreux, le premier prémunissant d’une toxémie pathogène, le second d’une dangereuse carence enzymatique - en particulier de la trypsine, élément actif de la pancréatine. Être attentif à leur bon fonctionnement par la qualité de notre alimentation est la meilleure garantie préventive de la maladie.

Il apparaît également par cette analyse que tout cancéreux se trouve automatiquement en état d’asphyxie cellulaire par carence d’oxygène. Ainsi, l’on comprend mieux les cas de guérisons de cancers provoqués par simple suroxygénation.

 

LA CHLOROPHYLLE,

Grand remède contre l’hypoxie cellulaire

UN CONCENTRE DE CHLOROPHYLLE

Depuis les temps bibliques, on a vanté les vertus étonnantes de la chlorophylle et du jus vert des herbes. Les incertitudes des temps à venir nous portent à organiser des retours aux sources qui, pour autant qu’elles ont prouvé leur efficacité à travers les siècles, ont pourtant été oubliées. Le jus d’herbe d’orge est véritablement un produit miracle. Le Dr Schnabel estimait que 1 kg d’herbe d’orge fraîche est l’équivalent en valeur nutritionnelle globale de 22 kg de légumes ordinaires courants.

En 7 jours, il est possible d’élaborer un jus capable de récupérer votre énergie vitale et de résoudre ou améliorer la plupart des problèmes de santé globale. Mais, il faut s’investir dans un petit travail de routine afin d’assurer la production journalière d’herbe et se procurer un extracteur de jus.

Ann Wigmore était une Américaine de 75 ans qui utilisait le jus d’herbe d’orge depuis une trentaine d’années. Sa santé à l’époque s’était tellement transformée en quelques semaines qu’elle avait eu l’idée de distribuer ce jus à des personnes alitées et à des personnes âgées de son voisinage pour expérimentation. Les résultats dépassèrent toute attente. En quelques semaines, les personnes alitées furent en état de quitter leur lit et les autres devinrent plus actives qu’elles ne l’avaient été depuis des années. Depuis, Ann Wigmore a créé la Fondation Hippocrate ainsi que l’Institut Ann Wigmore qui diffusent l’usage thérapeutique des graines germées et des jus d’herbe d’orge.

Il y a quelques années, sur la demande du Premier ministre de l’Inde, Morarji Desai, Ann Wigmore, en collaboration avec le Dr Datey, se rendit dans des camps sanitaires indiens et distribua de l’herbe d’orge à des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants malades souffrant de malnutrition. Des dizaines d’articles furent publiés faisant état du pourcentage incroyable de guérisons obtenues. Mais il n’y eut jamais d’écho en France. 20 à 30 ml par jour de jus suffisent pour apporter ce qui est nécessaire à tous ceux qui vivent à 100 %, aux athlètes et à tous ceux qui souhaitent être soulagés de douleurs ou d’une maladie quelconque. Pas besoin de jardin, ni de balcon pour faire pousser l’orge et le coût de production journalier est dérisoire.

LES PROPRIÉTÉS EXCEPTIONNELLES DU JUS D’HERBE D’ORGE

Personne ne peut contester que les feuilles des plantes convertissent les rayons du soleil en énergie qui va être ensuite stockée par les fibres. Or, les personnes qui ont pour habitude de consommer de la viande et des produits laitiers se contentent d’absorber de l’énergie solaire "de seconde main" (dixit Ann Wigmore).

  • Un effet antimutagène

Le Dr Yoshihide Hajwara avec son équipe japonaise a prouvé que les enzymes et acides aminés présents dans le jus d’herbe désactivaient les effets cancérigènes du benzopyrène des viandes grillées - ainsi que les poisons présents dans les gaz d’échappement.

Une expérimentation récente du Dr Chiu-Nan de l’université du Texas va dans le même sens. Par ailleurs, le Dr Lai a montré que le jus d’herbe d’orge avait, en plus de son pouvoir antimutagène, un pouvoir antiplasique (qui atténue les tumeurs) sans la toxicité des médicaments officiels.

- Un effet antipollution

Inclus dans le régime alimentaire, il apparaît que 25 ml de jus d’herbe prémunit contre l’ensemble de la pollution par quelques enzymes particulièrement efficaces qui stimulent le système immunitaire. Il s’agit de la SOD (Superoxyde dismutase), la protéase, l’amylase et la catalase.

- Un effet dépuratif du sang

Le jus d’herbe d’orge purifie le sang en digérant les toxines cellulaires par un apport de bioflavonoïdes, d’acides aminés et d’enzymes spécifiques. Ainsi, des produits comme le cadmium, le strontium, le mercure, le chlorure de polyvinyle peuvent être éliminés.

Il y a quelques années, une dénommée Barbara Moore, âgée de 56 ans, a réalisé un record sur le pari de parcourir à pied San Francisco-New York en 45 jours. Ceci représente 16 à 18 heures de marche par jour à raison de 8 à 9 km/h. Sa nourriture fut essentiellement composée d’herbes qu’elle ramassait le long de son périple. Les journalistes l’accueillirent à New York le 46 e jour.

Elle avait déjà réalisé de cette façon 1 500 km en Angleterre, réduisant ainsi à néant la croyance selon laquelle nous avons besoin de viande et de plats cuisinés pour être forts et endurants.

- Un effet anti-radioactivité

Ce danger nous guette partout et beaucoup plus que nous ne le pensons. On a pu constater l’effet protecteur de l’herbe d’orge contre les radiations, même à forte dose, sur des cobayes ayant reçu des doses létales de rayons ionisants.

- Un effet régénérateur du sang

30 % des femmes pubères américaines seraient actuellement atteintes d’anémie ferriprive. La chlorophylle a largement prouvé son efficacité pour ce problème. Dans son ouvrage "Chlorophyll magic from living plant life", le Dr Bernard Jensen mentionne des cas où il vit se multiplier par deux le nombre de globules rouges en quelques jours, simplement avec des bains contenant de la chlorophylle.

Par ailleurs, le jus d’orge amène une oxygénation protectrice du sang permettant une défense notoire contre les pathologies anaérobies. C’est un excellent remède contre tous les phénomènes d’asphyxie cellulaire par sous-oxygénation, vecteurs de vieillissement précoce et de dégénérescence. Rappelons-nous la remarquable similitude de la chlorophylle avec l’hémoglobine où l’ion fer est remplacé par un ion magnésium.

- Un effet régénérateur et stimulant du foie

Cet effet a été confirmé par le Dr Wattenburg de l’université du Minnesota et le Dr Charles Schnabel qui a travaillé sur des groupes de poules.

- Un effet déodorant et déconstipant

La chlorophylle réduit les gaz intestinaux. Au sujet des odeurs, l’expérience des Dr Morishita et Hotta, scientifiques japonais, est édifiante : des volontaires ayant mangé de l’ail ont ensuite absorbé 3 à 12 g de chlorophylle. Au bout de 20 minutes, on ne trouvait plus d’odeur dans leur haleine.

ENCORE DES EXPÉRIENCES ÉTONNANTES

• Les Dr Rafsky et Krieger ont fait état de multiples guérisons de recto-colites hémorragiques avec des lavements à la chlorophylle.

• En juillet 1940, l’American Journal of Surgery publia un rapport rédigé par le Dr Benjamine Gurskin à Temple University, faisant mention de 1 200 cas de malades auxquels on avait administré de la chlorophylle. Les pathologies allaient d’infections internes et d’ulcérations profondes à des maladies de peau et des gingivites. On reconnaissait dans ce rapport que la chlorophylle était un remède puissant et efficace qui apportait toujours une amélioration ou une guérison totale.

Nota :

le Dr Houvart Westcott montra (dans ses tubes à essai) que la chlorophylle pouvait neutraliser le tabac et l’alcool. Intéressant, non ?

JUS D’HERBE D’ORGE ET CANCER

Il s’agit d’abord de se débarrasser des résidus toxiques accumulés.

Des études préliminaires ont permis d’identifier un certain nombre de substances présentes dans le jus d’herbe d’orge qui sont de formidables agents anticancéreux.

L’une d’elles appelé ACIDE ABSCISIQUE est une hormone végétale empêchant la germination des graines jusqu’à ce que les conditions de l’environnement soient propices. Au cours des tests pratiqués sur des animaux, on s’est aperçu que cette hormone, même donnée en faible quantité, était "mortelle" pour toute forme de cancer et faisait disparaître les tumeurs très rapidement.

La seconde substance active contre le cancer est la VITAMINE B17, très présente dans le jus d’herbe d’orge. Le Dr Ernst Krebs, célèbre chercheur biochimiste, affirme que le régime alimentaire moderne contient 400 fois moins de vitamine B17 que celui des peuples aborigènes dans les pays où l’incidence du cancer est quasiment nulle.

Madame Eydie Mae, condamnée par la médecine officielle avec un cancer du sein en phase avancée, est entrée en rémission en moins d’un an avec le jus d’herbe. Elle a d’ailleurs ensuite écrit un ouvrage intitulé : "Comment j’ai vaincu le cancer naturellement".

QUELQUES APPLICATIONS DIRECTES

Réduit l’anémie,

Dépollue des métaux,

Dépollue des matières plastiques,

Dépollue de la radioactivité.

Si nos réserves de nourriture décemment consommables venaient à s’épuiser, il serait rassurant de savoir que 25 ml de jus d’herbe d’orge par jour suffiraient à nous maintenir en vie et en pleine forme.

Toutes les maladies sans exception,

surtout celles classées inguérissables,

devraient être accompagnées d’herbe d’orge.

LE JEÛNE AU JUS D’HERBE D’ORGE

L’avantage de ce jeûne par rapport au jeûne hydrique normal est que l’on garde l’énergie - ce qui permet de continuer une activité normale. La quantité standard à conseiller pour un jeûne est de 30 à 120 ml de jus, 3 fois par jour.

Il n’y a pas de quantité dangereuse, mais il faut savoir que plus on augmente la quantité de jus, plus les crises d’élimination risquent d’être violentes ou pénibles, et il n’y a aucune raison de se torturer pour améliorer sa santé.

UNE FORMULE SECHE BIEN PRATIQUE

Tout le monde n’a pas la place ni le temps pour cultiver de l’herbe d’orge. Heureusement, un procédé de mise en comprimés sans altérer les propriétés bienfaisantes du jus a été mis au point.

Cela évite des liquides dans lesquels il faudrait mettre des conservateurs et qui reviendraient cher à transporter.

POSOLOGIE

4 à 7 comprimés 2 fois par jour loin des repas, ou ½ heure avant.

ACHAT EN LIGNE

Boites de 250 comprimés

Santé Bio Europe

tel 06 25 77 11 99 http://www.sante-bio.eu/herbe-d-orge-bio/ mydavidferrer34@gmail.com

(pour obtenir une réduction de 10%, insérer le code RMMA dans la case spéciale du bon de commande)

A11

BROMELAÏNE GR

Pour dissoudre tumeurs et fibromes

La bromélaïne est une enzyme active aussi nommée bromélase, que l’on tire de la tige d’ananas.

Le fruit en contient aussi en quantité mais elle est surtout logée dans le cœur et la peau du fruit.

Une formule gastro-résistante est vendue en pharmacie sous le nom d’Extranase (moyen mnémotechnique : "remède extra pour ceux qui sont nazes"). J’aime assez cette formule qui évite que l’estomac utilise les enzymes de la bromélase pour la digestion.

Nota : ces comprimés en vente libre en pharmacie sont officiellement prévus pour les oedèmes post opératoires - mais l’on ne parle pas de tumeurs

LES ÉTAPES DE MA DÉCOUVERTE

Depuis longtemps, je connaissais l’existence de la bromélaïne d’ananas, au même titre que la papaïne de papaye, signalées en particulier par le Dr Levy dans sa panoplie d’adjuvants anticancéreux. Bref, un remède parmi tant d’autres.

Il y a une dizaine d’années, un ami médecin et (bon) cancérologue, le Dr L.G., que je ne dévoile pas ici vu les ennuis qu’il a déjà essuyés (comme tous les bons), et à qui je parlais du Carzodélan -scandaleusement supprimé depuis, me dit : "Pourquoi t’embêtes-tu avec ces piqûres qui coûtent cher (non remboursées), alors qu’il existe l’Extranase en pharmacie, qui coûte "trois francs-six sous" ?" Depuis une vingtaine d'années, je connaissais et préconisais avec bonheur ce merveilleux produit allemand le "Carzodélan" (extrait protéolytique de pancréas) qui m’a permis de pratiquer beaucoup "d’exercices illégaux de la guérison" (sic Sylvie Simon). Derechef, je me

mis en devoir de signaler l’Extranase dans le journal de l’époque (Soignez-vous ou Santé Pratique). Hélas, le seul retour que j’ai eu, a été une lettre d’une abonnée pas contente, car allergique à l’ananas : elle avait eu des réactions très désagréables. Je finis par conclure que c’était une piste minée et j’ai laissé tomber.

L’EXPÉRIENCE DÉTERMINANTE DE MONSIEUR PIERRE

Le temps passa, et un jour, je reçus un coup de téléphone d’un certain Monsieur Pierre L. de Bretagne, qui me dit : "Monsieur Dogna, grâce à vous, je fais de véritables miracles", (étonnement)… il poursuivit :

"Il y a un an, je suis tombé sur un de vos journaux qui parlait de l’Extranase et voilà ce qui est arrivé : Christelle une petite cousine est venue passer quelques jours chez nous. Elle avait un gros chagrin car sa petite chatte allait être opérée de 2 tumeurs cancéreuses, une moyenne et une très grosse. Je lui dis d’appeler sa maman, de lui demander d’acheter une boîte d’Extranase à la pharmacie, ainsi que de calculer la dose à donner en fonction du poids de la chatte, sachant que pour un homme la posologie était officiellement de 3 comprimés 3 fois par jour. La maman ne se cassa pas la tête : elle acheta l’Extranase sans trop y croire et donna 3 comprimés à la chatte. C’était 24 heures avant l’opération. Rosie avait en fait ingurgité 10 fois la dose en rapport avec son poids. A l’opération, le lendemain, il apparut que la tumeur moyenne avait disparue complètement et que dans la grosse tumeur, il n’y avait plus que de l’eau. Depuis Rosie est en très bonne santé."

Une astucieuse déduction

Suite à cette expérience de Rosie, Monsieur Pierre L. en vint à penser que si l’Extranase n’avait pas habituellement d’effets plus déterminants sur le cancer, c’est qu’elle était très sous-dosée.

Il en est de même par exemple pour la vitamine C qui a été limitée à quelques 400 mg par jour, alors que l’on peut monter à 5-6 g avec la vitamine C naturelle, et à 50 g par jour avec la vitamine C de synthèse mélangée à de la lysine.

A cette époque nous avions donc calculé que la dose d’attaque d’Extranase pouvait être sans risque (sauf allergie connue) de 1 comprimé par kilo, qu’il s’agisse d’un humain ou d’un animal.

Pour une tumeur jeune, cette dose unique peut suffire. Mais, il faut souvent continuer plusieurs jours à demi-dose (soit 1 comprimé pour 2 kg) le temps nécessaire pour que la tumeur disparaisse, cancéreuse ou non.

Le vieux chien des voisins

La pauvre bête avait une tumeur de 7 cm d’épaisseur et ses maîtres ne voulaient pas le soigner vu son âge. Monsieur Pierre parvint à les convaincre de lui donner de l’Extranase ainsi qu’indiqué plus haut. Dix jours après, les grosseurs avaient totalement disparues. Le chien mordillait la peau détendue et il en sortait de l’eau. Depuis, aucune trace de tumeur n’est réapparue.

DES CONFIRMATIONS "SCIENTIFIQUES" OFFICIEUSEMENT RECONNUES

La mise à jour de la fiche bromélaïne effectuée par les chercheurs Pierre Lefrançois et Françoise Reily -et revue le 23 août 2004 par Jean Yves Dionne -stipule que bien que l’on ait obtenu des résultats thérapeutiques positifs, en utilisant des doses conventionnelles relativement faibles (160 mg/jour), on a observé des effets plus positifs lorsque le dosage quotidien se situe entre 500 mg et 2000 mg, le tout réparti en 3 ou 4 prises. En fait, des études effectuées sur des rats ont montré qu’il fallait atteindre 5g par kg pour que les reins donnent des signes de fatigue, ce qui représente, pour un humain de 60 kg, 300 g de bromélaïne.

En ce qui concerne le cancer, l’auteur d’une synthèse publiée en 2001 souligne que des résultats d’études pré-cliniques et pharmacologiques permettent de recommander la bromélaïne par voie orale comme traitement complémentaire dans les cas de tumeurs. Mais il apparaît que les expériences cliniques menées de 6 mois à 2 ans, bien que positives sur le plan de réduction des tumeurs et des métastases, ainsi que de l’augmentation des défenses immunitaires, n’ont pas été massives en raison des dosages très insuffisants prudemment préconisés.

L’ORGANISATION-DEFENSE DES CELLULES CANCERISEES

Parmi les globules blancs, il existe une sorte de leucocytes tueurs nommés les NK (Natural Killers) qui ont pour mission d’injecter dans les cellules cancéreuses une substance toxique mortelle : la tumostérone R un dérivé de la vitamine D2. Afin de se protéger de ces attaques, les cellules cancéreuses s’entourent d’une substance mucoïde spéciale. Pour pouvoir rendre l’accès libre aux NK, il faut d’abord dissoudre ce mucus. C’est justement ce qu’est capable d’effectuer la bromélaïne de l’Extranase. Le résultat est tellement rapide lorsque les doses sont suffisantes, que l’on peut penser à un miracle.

Attention aux produits laitiers ! Ils contrarient l’effet de la bromélaïne pour deux raisons : ils renforcent la couche mucoïde des cellules cancéreuses et ils contiennent des hormones de croissance cellulaire rapide (le lait est fait pour les bébés qui doivent grandir vite).

NOTA : Lorsque l’on parle de produits laitiers, il s’agit de tous les produits laitiers sans

exception, y compris tout aliment confectionné avec l’un quelconque des dérivés de laitages (et ce n’est pas facile d’y échapper). A savoir que 95% des desserts sont à base de produits laitiers.

DANGER DU CARTILAGE DE REQUIN

Il est connu que les cellules cancéreuses sont des cellules déprogrammées et réinitialisées à l’état de cellules embryonnaires à reproduction rapide. Elles ont donc besoin d’un réseau capillaire important pour acheminer les "vivres". Cela s’appelle des formations angiogéniques. Les chercheurs, en fins stratèges, ont cherché des moyens pour justement couper ces ponts spéciaux de ravitaillement en introduisant des substances anti-angiogéniques qui les dessèchent en quelque sorte. C’est exactement ce que fait le cartilage de requin, mais aussi ce que visent certaines "chimios" dans la composition de leurs cocktails.

Le problème dramatique est que, une fois ces angiomes tumoraux desséchés, il n’y a plus de voie d’accès pour agir sur les cellules cancéreuses.

Pour cette raison, hélas, la thérapie par l’Extranase risque fort d’aboutir sur un échec si l’on n’attend pas 8 semaines après une prise de cartilage de requin ou d’une chimio antiangiogénique.

Encore faut-il avoir le temps d’attendre dans la course à la maladie. Ainsi, Monsieur Pierre, ayant voulu prendre en compte un chien nommé Tagadou atteint d’un cancer

avancé, n’a pu le sauver malgré une prise de bromélaïne à haute dose. Trois semaines plus tôt, Tagadou avait été traité à l’extrait de cartilage de requin. Depuis j’ai appris par trois dames dont le mari est mort d’un cancer malgré tous les traitements tentés, qu’ils avaient tous été traités, à un moment donné, avec du cartilage de requin.

UNE FORMULE SYNERGIQUE :

Association Bromélaïne GR + Lapacho + Vit C liposomale

BROMELAÏNE GR (gastro résistante) R GR pour qu’elle ne soit pas utilisée par l’estomac pour la digestion - 1 gélule à 400 mg matin et soir.

Cde : La vie naturelle -http://www.la-vie-naturelle.com contact@la-vie-naturelle.com 404

T 0800 404 600

LAPACHO : ou arbre sacré des Incas, qui pousse entre le Mexique et le Nord de l'Argentine.

C’est un antibiotique, antifongique, stimulant immunitaire, anti-inflammatoire, antiseptique,

tonifiant et aussi… anti-tumoral reconnu de longue date.

* Tisane (décoction) 12-15 g pour un litre d'eau R bouillir 10 min R boire 3 tasses par jour (chaud

ou froid) R Cure de 3 semaines.

Contre-indication :

Ayant des vertus anticoagulantes, le lapacho est contre-indiqué en cas d'hémophilie ; pour les

gens soignés par des anticoagulants (anti vitamine K, aspirine, héparine, etc.), faisant double

emploi, il conviendrait de supprimer provisoirement ces médicaments.

Commande en ligne : sachets de 200 g à L’île aux épices www.ileauxepices.com

VITAMINE C LIPOSOMALE (voir article 2) : la vitamine C potentialise l’effet de la

bromélaïne, du lapacho et de la plupart des traitements en général (référence aux travaux de Linus Pauling, double prix Nobel de chimie et de médecine).

Une tumeur, qu'elle soit maligne ou pas, résiste rarement à l’association Extranase + vitamine C, même en phase avancée.

Bien sûr, la vitamine C liposomale est encore beaucoup plus puissante.

La dose journalière recommandée en curatif est de 5 g par jour, ce qui représente 50 g de vitamine C de synthèse, et ceci sans déranger l’intestin.

La dose standard correspondante est de 1 cuillère à café par jour (= 1000mg qui génèrent l’équivalent de 10 g de vit C). Toutefois, on sait que ce besoin quotidien peut doubler ou tripler durant des pathologies ou du stress.

Cette formule stabilisée avec du L-glutathion ajouté est présentée en flacons de 175 ml qui peuvent être commandés à MINERAL SOLUTIONS

ACHAT EN LIGNE (GB)

Site avec option français http://www.mineral-solutions.net

(pour obtenir une réduction de 5%, insérer le code RMMA dans la case spéciale du bon de commande)

SYNTHESE DES POSOLOGIES :

BROMELAÏNE GR : 1 gélule à 400 mg matin et soir.

LAPACHO : 3 tasses de décoction 12-15g/l par jour (chaude ou froide).

VITAMINE C liposomale : 1cuillère à café par jour.

Cure : 3 semaines maxi.

Nota : Habituellement, les résorptions de tumeurs sont généralement très rapides.

Mais en médecine rien n’est universel, et même en médecine naturelle, le 100% de réussite n’existe pas. En cas d’échec, inutile de persister au-delà de 3 semaines.

A12

VITAMINE C « LIPOSOMALE »

10 fois plus puissante

 

Tout le monde connaît de réputation de la vitamine C naturelle, mais à part les défenses immunitaires, peu connaissent ses multiples fonctions, et les effets précis de sa carence. En fait, nous humains n’avons pas de chance car nous ferions partie, parait -il, d’une minorité d’animaux incapables de la fabriquer à partir du glucose, tels le singe, le cochon d’Inde, la chauve-souris frugivore, quelques poissons et de nombreux insectes. Bien sûr, nous trouvons la vitamine C dans les fruits et légumes frais et les viandes non cuites, car étant hydrosoluble, elle est décomposée à 70°.

CHAQUE JOUR, NOUS RISQUONS LA PANNE DE VITAMINE C

Les substances toxiques, le stress intense, une petite chirurgie ou une anesthésie dentaire, la consommation de tabac, de médicaments comme l’aspirine, les antibiotiques, les antalgiques, les tranquillisants, un effort sportif intense, un effort intellectuel soutenu, une pollution environnante importante, etc. sont de grands consommateurs de vitamine C par notre organisme.

Les fumeurs, les cancéreux et les schizophrènes n’en rejettent pratiquement

pas dans les urines, quelle que soit la quantité qui leur est fournie, tant leur

état de carence est important.

Curieusement, on retrouve les mêmes critères dans le diabète et le scorbut : dépression immunitaire, hémorragies, fatigue, ruptures cellulaires, délais de cicatrisation, athéromes. Par exemple, lorsque le cochon d’Inde est soumis à une alimentation carencée en vitamine C, il devient diabétique en un mois..

La cécité diabétique est en outre souvent récupérée en un mois avec des prises de 5 g de vitamine C naturelle par jour.

UN CATALYSEUR DE NOMBREUX METABOLISMES VITAUX

La vitamine C naturelle :

• potentialise l’action des autres vitamines dont elle est le starter,

• agit comme transporteur d’hydrogène dans les phénomènes d’oxydo-réduction cellulaire,

• lutte contre une production anarchique de radicaux libres,

• est une des plus performantes substances anti-oxydantes,

• ralentit le vieillissement cellulaire,

• stimule les fonctions cérébrales,

• a un important pouvoir anti-fatigue,

• est un puissant facteur de surpassement,

• augmente la résistance de l’organisme aux chocs anaphylactiques et aux allergies,

• joue un rôle anti-infectieux très important en renforçant nos défenses immunitaire s,

• a une action anti-tumorale,

• augmente le tonus des parois capillaires et améliore la micro-circulation cellulaire,

• contribue à la production des globules rouges,

• stimule la formation des substances osseuses en cas de fracture,

• joue un rôle favorable dans le métabolisme phospho-calcique.

NOTA : La vitamine C a regagné en popularité récemment pour son effet protecteur sur les dommages causés par les radicaux libres sur l’ADN chez les travailleurs sévèrement exposés aux rayonnements de la centrale nucléaire à Fukushima, où ceux qui ont pris de la vitamine C n’ont eu aucun changement significatif à la fois de l’ADN libre et du risque global de cancer.

ATTENTION : il y a plusieurs sortes de vitamine C.

Il se dit qu’elle empêche de dormir. Or, on constate que les troubles du sommeil fréquemment décrits n’apparaissent que chez les consommateurs de vitamine C de synthèse de pharmacie, souvent très peu dosée puisque réglementée à 120 mg maxi par jour, et à laquelle ont été ajoutées diverses autres substances comme des conservateurs, des édulcorants, des colorants, et de la caféine ! La vitamine C naturelle au contraire n’excite pas et favorise le bon sommeil.

LE SCORBUT, L’ETAT TERMINAL DE L’HYPOASCORBEMIE

"Même si aucun symptôme extérieur n’indique de problème, une personne peut être dans un état de carence en vitamine C plus dangereux que le scorbut lui-même. Lorsque cet état n’est pas détecté, et persiste sans être corrigé, les dents et les os seront endommagés, et plus grave encore, le flux sanguin peut s’affaiblir jusqu’à ne plus pouvoir résister ou combattre des infections difficilement guérissables comme le scorbut." -(Food and Life Yearbook 1939, Département de l’Agriculture des Etats-Unis.)

En fait, le scorbut peut présenter différentes formes causales :

- le scorbut alimentaire,

- le scorbut de famine,

- le scorbut du fumeur,

- le scorbut de pollution (mercure),

- le scorbut de la pilule,

- le scorbut des antibiotiques,

-le scorbut chirurgical.

Dans ces états de carence énorme, il y a souvent dégradations de l’organisme, saignement des gencives, hématomes spontanés ou au moindre coup, dégénérescence maculaire de la rétine.

LA VITAMINE C NATURELLE

Pour commencer une détoxification profonde, en période de stress ou de grande fatigue, il faut monter progressivement à 4 ou 5 g par jour de bonne vit C d’acérola (sans additifs), ceci pour ne pas déclencher soudainement une débâcle de toxines. Des doses plus élevées peuvent provoquer des ballonnements, des coliques ou de la diarrhée, car lorsque la vitamine C excède les besoins du corps, elle n’est pas absorbée. Lors d’une maladie, l’on peut augmenter progressivement la vitamine C de 2 grammes par heure jusqu’à ce que votre ventre commence à gargouiller ou que vous ayez des selles molles. On appelle cela le titrage de dose de vit C.

LA VITAMINE C DE SYNTHESE

Le procédé de fabrication est très simple à partir de glucose, comme font les animaux. Si elle est purifiée, tamponnée à pH7 et associée à de la lysine, il y a une excellente tolérance qui peut permettre de monter les doses à 50 g par jour dans certains cas. Dommage que cette forme allotropique n’ait pas sa géométrie moléculaire fidèle au schéma de la molécule naturelle… rien n’est parfait !

LA VITAMINE C LIPOSOMALE

Aujourd’hui, il est possible de remplacer la vitamine C administrée en mégadoses par voie intraveineuse (I.V.), par de la vitamine C liposomale qui peut être prise par voie orale R ce qui est plus sympathique.

Un liposome est comme un sac qui transporte une substance dans votre corps et ses cellules. Il est incroyablement efficace pour accomplir cette tâche, car il est fait de graisse. Il se trouve que c’est le même type de graisse qui constitue les membranes cellulaires, ce qui lui permet de traverser cette barrière beaucoup plus facilement. De plus, les liposomes sont minuscules et peuvent ainsi passer par toutes les fissures les plus infimes de nos barrières cellulaires.

Cette formule micro-enrobée par ultrasons dans de l’huile lui confère donc un rendement et une pénétration cellulaire exceptionnels.

Selon les rapports, 5 grammes de vitamine C liposomale par voie orale, équivalent au niveau cellulaire à 50 grammes de vitamine C en intraveineuse. C’est un énorme avantage qui de plus ne donne pas d’inconvénients digestifs -Nous avons essayé sur nous-mêmes 10 g de liposomale par jour (= 100 g de naturelle) sans aucun problème.

POUR TUER LES CELLULES TUMORALES

La logique est que dans les pathologies tumorales, il y a toutes les chances d’être en état de grave ascorbémie, à un moment où il faudrait disposer d’un maximum de ressources immunitaires et métaboliques.

Pour un dosage efficace, il faut atteindre un taux de vitamine C normale naturelle dans le sang d’environ 250-350 mg/décilitre. Une personne moyenne a généralement environ 1 mg/dl avec un régime alimentaire correct. Après une prise de 50 grammes de vitamine C de synthèse sur une période d’environ 90 minutes, le taux sanguin avoisinera 300 mg/dl.

On obtient le même résultat avec 5 g de vitamine C liposomale.

CONDITIONNEMENT

L’avantage de cette vitamine C liposomale est qu’étant stabilisée avec du L-glutathion, elle se conserve (de préférence au réfrigérateur) pendant 2 ans selon le fabricant. Cette formule stabilisée avec du L-glutathion ajouté est présentée en flacons de 175 ml.

POSOLOGIE

La dose standard correspondante est de 1 cuillère à café par jour (5 g qui génèrent

l’équivalent de 50 g de vit C). Toutefois, l’on sait que ce besoin quotidien peut doubler ou tripler durant des pathologies ou du stress.

ACHAT EN LIGNE (GB)

Site option en français http://www.mineral-solutions.net

(pour obtenir une réduction de 5%, insérer le code RMMA dans la case spéciale du bon de commande)

A13

BICARBONATE DE SODIUM

qui sape le terrain du cancer !

Et si le Dr Tullio Simoncini avait raison ...

Vu le prix dérisoire du bicarbonate, il ne fallait pas s’attendre à ce que la médecine officielle accueille cette innovation avec enthousiasme. Il y a maintenant des années que l’on parle de la méthode du Dr Simoncini, mais le seul titre de son ouvrage : "Le cancer est un champignon" m’a braqué dès le départ. Ce qui m’a aussi rendu méfiant, c’est que je n’ai pas entendu dire que ce "dérangeur" émancipé du "médicalement correct" ait eu quelques ennuis avec l’institution.

D’un autre côté, je pars toujours du principe que des tas de phénomènes fonctionnent parfaitement à partir de théories fausses, voire sans aucune explication.

Pour le Dr Simoncini, le cancer serait la conséquence d’une infection à partir du Candida albicans (champignon). Selon des statistiques remontant à dix ans, il y aurait environ 70% des américains qui seraient atteints sans le savoir de Candidose. Les spores de ce champignon s’installent et prolifèrent dans l’organisme, suite au déséquilibre alimentaire et la pollution chimique de la vie moderne, qui ont créé un terrain acide ; bien que l’on puisse vivre longtemps avec les multiples troubles pénibles connus, lorsque cette invasion entretenue par l’acidose dépasse un certain seuil, la situation devient ingérable pour l’organisme. C’est à ce moment que dans un programme de survie, celui-ci crée des tumeurs-poubelles pour tenter de limiter géographiquement le problème.

Le Dr. Simoncini estime que la meilleure façon d’essayer d’éliminer une tumeur est de la mettre en contact avec du bicarbonate de sodium, aussi près que possible, en utilisant l’administration par voie orale pour le tube digestif, des lavements pour le rectum, la douche vaginale pour le vagin et l’utérus, et l’inhalation (?) pour les parties supérieures des voies respiratoires.

Les seins, les ganglions lymphatiques, peuvent être traités par des perfusions sous-cutanées locales.

Pour les poumons et le cerveau, il utilise la voie d’injection intraveineuse (là ce n’est plus de la médecine douce). Les organes internes peuvent être traités avec du bicarbonate de sodium en localisant les cathéters appropriés dans les artères (du foie, du pancréas, de la prostate, et des membres) ou dans les cavités (de la plèvre ou du péritoine). Simoncini affirme que le bicarbonate de sodium détruit les colonies de champignons au coeur des tumeurs cancéreuses.

QUEL TAUX DE GUERISON ?

Le Dr. Simoncini donne les statistiques suivantes :

-"Si les champignons sont sensibles aux solutions de bicarbonate de sodium, et si la taille de la tumeur est inférieure à 3 cm, le pourcentage sera de l’ordre de 90%. Dans les phases terminales où le patient administré est en assez bonne condition, il est de 50%."

Le médecin déclare :

-"Mes méthodes ont guéri des personnes pendant 20 ans. Beaucoup de mes patients se sont rétablis complètement d’un cancer, même dans des cas où l’oncologie officielle avait renoncé."

Outre sa formation d’oncologue, le Dr Simoncini est une personne très humaine et sensible aux problèmes des autres. Il est toujours possible de le joindre par email ou par téléphone pour des renseignements complémentaires.

www.cancerfungus.com T +39.335.294480

UN REMEDE TRES BON MARCHE ET SANS RISQUE

Selon le Dr Simoncini, le bicarbonate de sodium est irrésistiblement efficace quand il s’agit de tissus cancéreux.

Il s’achète en pharmacie ou en supermarché, sous forme de fine poudre et se dissout à raison de 50g par litre d’eau.

Il s’avère être un excellent antifongique, très économique, sans effets indésirables aux doses conseillées et utilisées par le Dr Simoncini.

Le principe est de mettre en contact direct, si cela est possible, le bicarbonate de soude avec l’organe infecté pour au minimum 6 minutes (temps au-delà duquel le champignon ne peut survivre) et ce durant 7 à 8 jours de suite. En pratique, cela est facilement réalisable pour certains cancers (bouche, oesophage, estomac, intestin, utérus).

Pour les autres types de cancer non accessibles directement, le bicarbonate est administré par artériographie (injection dans une artère par cathéter).

Non seulement le bicarbonate amène une onde de choc alcaline aux cellules cancéreuses, mais aussi de l’oxygène qui casse l’hypoxie associée aux tissus cancéreux. Par ailleurs, il a la propriété d’absorber certains métaux lourds, les dioxines, et les furannes.

Donc quelle que soit la thérapie choisie, c’est pour le moins un adjuvant logique et intéressant qui s’ajoute aux autres, mettant ainsi toutes les chances de son côté.

MODES D’UTILISATION

En externe :

-Préparer une solution à 50 g/ litre ou 25 g / demi litre

-Laisser 6 min minimum en contact avec le site atteint matin et soir pendant une semaine.

En rinçage bouche, en gargarisme, en compresse humide, en injection vaginale, ou en

lavement, fait mourir les mycoses, et particulièrement le candida albicans, qui selon cet oncologue fait le lit du cancer.

En interne :

BICARBONATE ET SIROP D'ERABLE

Le sirop d'érable sert à transporter le bicarbonate dans toutes les parties du corps, y compris le cerveau et le système nerveux, les os, les dents, les articulations, les yeux et les tumeurs solides.

Il peut en outre également aider dans d'autres cas d'acidose. Le bicarbonate de sodium est inoffensif et agit rapidement. Bien que la consommation de sucre stimule fortement la croissance des cellules cancéreuses, la combinaison de bicarbonate de sodium et de sirop d'érable a exactement l'effet contraire ; elle rend très difficile le fonctionnement et la survie des cellules cancéreuses

Préparation et posologie du mélange :

-5 parts de sirop d'érable pur à 100% (de préférence grade B)

-1 part de bicarbonate de sodium alimentaire pur (sans aluminium ajouté)

Mélanger dans une casserole et chauffer à feu moyen pendant 5 minutes. Bien remuer. Le mélange va gonfler et devenir mousseux.

Le conserver dans un endroit frais et prendre une cuillère à café 2 à 3 fois par jour.

À prendre sans interruption pendant au moins 7 à 8 jours, ce qui est souvent suffisant pour éliminer des tumeurs de la taille de 2,5 à 5 cm.

NOTA : Il devrait se produire une forte mortalité de cellules cancéreuses, de bactéries et de toxines, généralement expulsées via le tube digestif. Ne pas s'inquiéter en cas de diarrhée. C'est le moyen qu'utilise le corps pour se débarrasser de l'acidité liée au cancer.

A14

LE ZAPPER MZ6

Système anti-parasitaire universel

Le cancer ne se développerait qu’en présence de certains parasites

LES TRAVAUX DU Dr ULDA CLARK

La doctoresse Ulda Clark était une physiologiste et une biophysicienne connue, et auteur de nombreux livres de médecine alternative. Elle a commencé ses études l’Université canadienne Saskatchewan, où elle a obtenu son doctorat puis elle a ensuite obtenu un diplôme supérieur dans le domaine de la biologie. Elle a poursuit ses études à l’université McGill, puis à celle du Minnesota, où elle a étudié la biophysique et la physiologie cellulaire. En 1958, elle a obtenu son doctorat en physiologie à l’Université du Minnesota.

En 1988, Hulda Clark, a fait une importante découverte qui a jeté une nouvelle lumière dans le développement de la médecine. La lutte contre les parasites a toujours été au cœur de ses thérapies. Cette femme médecin affirmait que la cause de nombreuses maladies mortelles vient des parasites. Aussi a-t-elle trouvé de nombreuses façons de se débarrasser de ces micro organismes, ceci permettant de guérir le cancer et bien d’autres maladies.

Elle a trouvé une technologie de numérisation d’un organisme pour chercher les traces de micro-organismes pathogènes. Son invention a été appelée le synchromètre, qui peut détecter rapidement et correctement un micro-organisme ou des substances malignes chez les humains et les animaux. Un synchromètre fonctionne sur le principe des correspondances de fréquences.

Tout ce qui se trouve dans notre organisme a sa propre fréquence (ou gamme de fréquences).

Avec ces fréquences, nous pouvons découvrir la présence de parasites, de virus et de bactéries dans l’organisme. Avec l’aide de ce dispositif, le Docteur Clark a découvert que les parasites sont la cause de nombreuses maladies dites « incurables ».

Dans sa vie, Hulda Clark a guéri de nombreux cancers ainsi que d’autres maladies de plus de 20 000 patients.

UN REMEDE COMMUN A TOUS LES TYPES DE CANCER

En 1993, Hulda Clark a écrit un livre intitulé « La cure de tous les cancers », dans lequel elle explique le lien entre le cancer et le parasite « FASCIOLOPSIS BURKI » communément nommé "La Douve". Ce ver plat vit des années et libère plus d’un million d’œufs dans chaque selle.

Ce parasite était présent chez chaque personne qui avait un cancer. Au contraire, partout où le parasite a été neutralisé, le cancer avait disparu.

Pour le traitement de ses patients, Hulda Clark a créé au départ une formule anti-parasites, qui contient de l’absinthe, du clou de girofle et du noyer noir. Cette formule lui a permis l’éradication de plus de 100 parasites.

Puis elle a poursuivi son travail de recherches et a rapidement trouvé une nouvelle méthode pour soigner, le « ZAPPER », un dispositif électronique qui détruit les parasites, les virus et les bactéries en utilisant des micro-courants.

Avant Hulda Clark, de nombreux médecins savaient que les micro-organismes ne supportent pas l’électricité avec des fréquences différentes des leurs. Ceci vaut non seulement pour les parasites, mais également tous les types de bactéries, de virus, champignons et cellules pathogènes.

Ceci a été prouvé et démontré dans de nombreuses expériences, au cours desquelles les médecins ont neutralisé les bactéries et des virus en utilisant une gamme de fréquences. Alors que ces fréquences tuent les micro-organismes pathogènes, elles ne sont pas nocives pour la santé des personnes. Cette orientation en médecine est appelée « la bio-résonance » et est largement reconnue dans la médecine conventionnelle de certains pays comme la Russie.

Après l’étude des 140 cas cliniques, dont plus d’une centaine de guérisons, la Doctoresse Clark émet quelques considérations finales :

CONCLUSIONS DE HULDA CLARK

Après avoir analysé 140 cas cliniques, voici ses remarques sur les véritables responsables qui nous empoisonnent la vie :

• Le cancer est simplement un effet secondaire de l’infestation parasitaire et de

l’accumulation des solvants. Ce n’est en aucun cas une maladie permanente et mortelle.

• Il est stupéfiant de constater à quel point il est facile de guérir de l’effet secondaire du cancer.

• Le cancer nous rend aveugles à nos véritables problèmes, comme le suintement des

métaux et plastiques dentaires, la toxicité des produits de soins corporels, la pollution

cachée dans nos aliments préférés, et l’invasion de notre environnement par toutes sortes de substances nocives.

• Quelle que soit la nature de votre cancer, la levée complète des charges qui accablent votre système immunitaire, va le dégager comme par miracle.

• Les tumeurs vont rapetisser si vous faites disparaître la douzaine de causes qui ont

favorisé leur formation. Ces causes n’ont rien de mystérieux : tout simplement un excès de parasites et de toxines.

Et elle ajoute que les tumeurs deviennent malignes, avec l’invasion d’un parasite et d’un solvant bien déterminés. Tout cela est, bien sûr, expliqué en détails dans son ouvrage « La cure de tous les cancers ».

CORRELATION AVEC LA THESE DU Dr SIMONCINI

Nous l’avons vu dans la rubrique précédente, le docteur Simoncini (Italie) affirme de son côté que l’apparition du cancer est la conséquence d’une infection à partir du Candida albicans (champignon microscopique créant la candidose). Il précise que ce développement invasif ne se produit que par l’acidification du terrain organique qui est favorable entre autres à ce type de mycoses. Lorsque cette invasion dépasse un certain seuil, la situation devient ingérable pour l’organisme. C’est à ce moment que dans un programme de survie, celui-ci crée des tumeurs-poubelles pour tenter de limiter géographiquement le problème.

Simoncini prouve sa thèse par les nombreuses réussites qu’il obtient depuis 20 ans avec tout simplement du BICARBONATE DE SODIUM. Evidemment, ce traitement à quatre sous ne fait pas très plaisir à l’Establishment avec ses programmes à 150 000 €.

Le Dr. Simoncini donne les statistiques suivantes :

-« Si les champignons sont sensibles aux solutions de bicarbonate de sodium, et si la taille de la tumeur est inférieure à 3 cm, le pourcentage sera de l’ordre de 90%. Dans les phases terminales où le patient administré est en assez bonne condition, il est de 50% ».

Nota : Qu’importe si le coupable est le Fasciolopsis Burki (douve) ou le Candida Albicans ou les deux à la fois, le Zapper ne fait pas la différence !

SI NOUS RECAPITULONS LE CÔTE PRATIQUE

(Rien n’empêche d’utiliser simultanément les deux procédés)

Zapper MZ6 -concerne TOUS les parasites

Mode d’emploi

-Fixer les plaques électrodes entourées de Sopalin mouillé à l’eau salée dans la région à traiter, ou à la ceinture sur un plan général, avec toujours un minimum de 5 cm d’écart entre elles.

2 - Mettre les interrupteurs sur A et 1. Utiliser un bon minuteur pour réaliser les séquences 10

min sur On R 30 min sur Off.

3 - Effectuer le programme 10-30-10-30-10 (= 3 fois 10mn, séparées de deux pauses de 30min).

Cela représente en tout 1 h 30. Mais vous pouvez mettre la Zapper dans la poche et vaquer

librement à vos affaires.

4 - Ne pas oublier de mettre l’appareil sur OFF en fin d’utilisation. Sinon la batterie va vieillir vite….

Rythme des séances

Normalement : 1 séance par jour jusqu’à résultat

Exceptionnellement : 2 séances par jour

Vous pouvez trouver tous les détails techniques sur www.micheldogna.fr

Bicarbonate de sodium R ne concerne que le Candida Albicans

(se trouve en pharmacie et même en grandes surfaces)

Voir le mode d’emploi dans la rubrique précédente

CONCLUSION

Voilà deux procédés qui n’attaquent pas directement le cancer, mais qui en quelque sorte lui coupent l’herbe sous les pieds. Même si les malades optent pour la chimio, ce n’est pas incompatible.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU ZAPPER MZ6

Tel que conçu par le Dr Clark, le zapper peut se définir comme une source de micro courant continu, qui envoie des impulsions de voltage avec les caractéristiques suivantes :

1. Avoir une sortie entre 5 et 10 V continu pulsé (en ondes carrées), sans phase négative.

2. Avoir une fréquence comprise entre 10 Hz et 500 000 Hz.

La fréquence recommandée par le Dr Clark était de 30kHz

Mais comme on peut le constater, la fréquence est d’une importance moindre.

LES CHOIX DE SEQUENCES

La procédure classique, c’est 7-20-7-20-7, qui se déroule selon trois étapes de 7min en fonctionnement, séparées de 2 pauses de 20min. En effet, le Dr Clark explique dans son ouvrage "The Cure for all Diseases" qu'il faut 3 séances consécutives pour tuer tous les parasites.

Pourquoi ?

-Le premier zapping tue virus, bactéries et parasites, mais seulement en périphérie parce que l’électricité voyage surtout en surface de notre organisme. Mais quelques minutes plus tard, d’autres virus et bactéries plus en profondeur remontent.

-Le second zapping tue la seconde vague de virus et bactéries, mais quelques virus apparaissent encore.

-Après le troisième zapping, le Dr Clark précise qu’elle n’a jamais retrouvé de virus ou

bactéries, même après plusieurs heures.

Par les multiples expériences de ces dernières années, il semble que 10-30-10-30-10 soit une séquence encore plus efficace que celle recommandée par Hulda Clark (résistivité variable selon les individus).

NOTA : Par mesure légale de sécurité, il est conseillé d’éviter l’utilisation du Zapper sur des personnes équipées d’appareils électroniques vitaux tels un pacemaker, ou sur des femmes enceintes.

PROBLEMES PROVISOIRES POSSIBLES AU DEPART

-Peuvent survenir après une première séance (quelques heures à quelques jours… mais pas tous en même temps !) : Légers étourdissements -Légères nausées -Maux de tête -Diarrhée légère et/ou flatulences.

-Pendant quelques jours :

Démangeaisons ou raideurs aux jointures -Éruptions cutanées -Fatigue et somnolence, comme après un gros repas.

-Si les effets secondaires sont trop dérangeants, c'est parce que le traitement est TROP énergique pour vous -Diminuez l’exposition et/ou espacez les séances.

Explications :

Le passage d’un petit courant dans votre corps stimule les échanges intercellulaires, et réveille les "petits soldats" (NK) de votre corps, qui deviennent soudainement affamés de microbes pathogènes.

-Résultat 1 : Votre système immunitaire se débarrasse du trop plein accumulé, d’ailleurs quelquefois un peu trop vite...

Résultat 2 : Si vous avez des substances en transit dans votre organisme (médicaments, drogues, alcool...) le "commerce intercellulaire" accéléré rendra la circulation de ces substances beaucoup plus active (jusqu’à 20 à 30 fois).

EN FINIR AVEC LES DOULEURS INFLAMMATOIRES

Les douleurs inflammatoires sont le résultat d’une bataille engagée entre les parasites qui tentent l’invasion cellulaire et les leucocytes. Il y a de la chaleur locale et de la pression, le tout générant la douleur.

Il arrive souvent que la douleur cède pendant la séance, ou au moins dans les heures qui suivent.

En cas de cancer, il est même curieux que son principal traceur "l’orthophospho -thyrosine" disparaisse après une seule séance. D’une façon générale, le soulagement des douleurs est l’indice que tout a bien fonctionné.

Les personnes sensibles ressentent un bien être immédiat et une récupération d’énergie. En outre, le besoin de sommeil diminue au gré de leur récupération. A noter qu’il n’y a aucun effet indésirable même sur les très jeunes enfants et même sur des bébés.

LES DANGERS INCONNUS DES VERS

Des chirurgiens racontent en aparté, avoir souvent l’occasion, lors d’opérations, d’enlever des quantités impressionnantes de vers des intestins de leurs patients qui en étaient des porteurs inconscients. Nous allons voir que différentes sortes de vers, dont en outre, la médecine ne s’occupe guère, créent des pathologies complexes plus ou moins graves voire fatales.

Si tout le monde sait que les oxyures entraînent des grincements de dents, il est moins connu que des ascaris sont présents dans les poumons de tout asthmatique. Par ailleurs, peu de gens savent que les mauvaises odeurs corporelles sont la plupart du temps dues aux excrétions des parasites que nous hébergeons.

Mais, parmi tous les vers parasites, il en est un dont on s’occupe peu et qui, selon la médecine ayurvédique, est de loin le plus dangereux : c’est le FASCIOLOPSIS BUSKII communément nommé "La Douve" et qui se manifeste sous cinq formes. Ce ver plat vit des années et libère plus d’un million d’œufs dans chaque selle.

Tout cela ne serait pas trop grave sans la présence de poisons chimiques courants que l’on absorbe régulièrement par simple contact, inhalation ou ingestion dans le cadre de la pollution moderne et qui entraînent une délocalisation des vers.

Il s’agit en particulier du benzène, du méthyle, du butylcétone, du propanol, du toluène, du xylène, du propylène, du MEK, du MBK...

Voici des exemples caractéristiques :

• En présence de toluène ou de xylène, la douve migre vers le cerveau où on la retrouve dans des cas de maladie d’Alzheimer trépanés.

• En présence de méthanol, la douve migre vers le pancréas où on la retrouve chez les diabétiques.

• En présence de MEK ou de MBK, la douve migre vers l’utérus et provoque des

endométrites graves.

• En présence de benzène, la douve migre vers le thymus provoquant le SIDA.

• En présence d’alcool isopropylique, la douve migre vers le foie provoquant divers

cancers.

(Ces données proviennent d’études américaines, allemandes et suisses n’ayant jamais été diffusées en France.)

De même, il est pratiquement systématique que la DOUVE (Fasciolopsis Buskii, Fasciola Hepatica) soit présente :

• dans les reins en cas de Lupus ou de maladie de Hodgkin,

• dans le foie en cas de troubles du comportement ou d’allergies,

• dans la maladie de Crohn,

• dans les sarcomes,

• dans le Kaposi.

ELECTRODES ET CONDUCTIVITE

Le kit comprend deux plaques de cuivre.

-Elles peuvent être attachées aux poignets par la bande élastique de tennis du kit, ou sous la ceinture, ou sous les pieds, ou coincées entre chevilles et chaussettes, ou tout autre endroit à traiter en respectant 5 cm d’écart.

-Il faut TOUJOURS interposer un papier humide salé entre les électrodes et la peau, pour empêcher la migration non contrôlée d’ions métalliques de cuivre.

PROCESSUS D’ELIMINATION

Il peut y avoir quelques inconvénients. Statistiquement, un homme adulte peut receler jusqu’à 1kg de parasites de toutes sortes qui doivent être soit digérés, soit évacués, créant un état de fatigue immédiate, ou retardée de quelques jours. Pour aider cette élimination, il est conseillé de boire 1 à 2 litres d’eau par jour, eau de bonne qualité, non minérale et non gazéifiée, par petites doses.

BON DE COMMANDE à demander à editex001@gmail.com

Section B

Traitement de la douleur et Grand nettoyage du foie

B1

LES LAVEMENTS AU CAFE

On ne sait pas exactement pourquoi le café en lavements estompe la douleur en moins de 15 minutes, même lorsque la morphine ne marche plus. Cette découverte remonte à la guerre de 14-18 dans les tranchées et fut appliquée par des infirmières aux soldats gravement blessés ou amputés afin de calmer leurs grandes douleurs.

Le Dr Max Gerson utilisait les lavements au café pour réaliser la détoxification du corps. Il précisait que 98% des personnes atteintes de cancer des organes internes, comme aussi d’autres graves maladies du métabolisme, ne meurent pas de la maladie elle-même, mais plutôt des surcharges énormes du foie, ne pouvant plus éliminer les toxines et les éléments de décomposition des tumeurs.

En fait, les lavements ont trois utilités indispensables :

• Éliminer la débâcle toxinique par les voies biliaires.

• Calmer les douleurs.

• Soutenir et régénérer le foie.

Gerson a constaté que la caféine administrée par voie rectale :

• Stimule l’action du foie.

• Élimine la débâcle toxinique.

• Augmente le flux de bile chargée de toxines.

• Ouvre les canaux biliaires.

• Stimule le système enzymatique connu sous le nom de "Glutathione S-Transférase".

De plus, l’élimination des radicaux libres est multipliée par 7 ; aucun autre produit ou

médicament ne peut sur ce point rivaliser avec le café, même pas le co-enzyme Q-10.

DEUX GRANDS PROCESSUS SONT DECLENCHES :

1 -Ouverture des canaux biliaires vers l’intestin (découverte du Pr O.A. Meyer de

Göttingen). Le foie étant le filtre du sang, il évacue les poisons et déchets toxiques par la bile.

Activer son évacuation aide le foie à dégorger son encombrement.

Il est évident que cette opération est incompatible avec une médication lourde, polluante, lorsque justement le principe de la guérison repose sur un grand nettoyage organique.

Il faut savoir que dans les cas de phase terminale de cancer, si pendant la cure de jus on n’administre aux patients que deux ou trois lavements dans la journée, ceux-ci tombent dans un coma hépatique et décèdent par empoisonnement au petit matin. Les autopsies montrent bien ensuite que leur foie était totalement empoisonné par le déferlement des déchets tumoraux. C’est pour cela qu’en plus d’un lavement toutes les 4 heures, il faut ajouter au moins un lavement vers 3 heures du matin.

Il arrive que pour certains patients, tous ces lavements ne suffisent pas. Gerson raconte :

"J’ai dû en plus leur donner de L’HUILE DE RICIN (non rectifiée) par la bouche et en

lavements tous les deux jours durant deux semaines. Après ces deux semaines, on ne les reconnaissait plus ! Ceux qui étaient arrivés sur des civières, se promenaient maintenant partout, avaient retrouvé l’appétit, gagnaient du poids et leurs tumeurs régressaient."

2 -Sédation des grandes douleurs en 15 minutes, même lorsque la morphine ne

marche plus ! - Cette technique inexpliquée a été largement exploitée sur les grands blessés durant la guerre de 14/18. Le Dr Gerson raconte aussi :

"Un patient prenait de la codéine toutes les deux heures et il avait des injections de morphine…

Comment supprimer ces médicaments ? Je lui ai expliqué que le meilleur anti-douleur était un lavement au café, et il ne lui fallut pas longtemps pour être d’accord avec moi sur ce point…

Certains patients, qui avaient de violentes douleurs, ne faisaient pas des lavements toutes les quatre heures comme je le prescrivais, mais les pratiquaient toutes les deux heures, sans plus avoir à utiliser de calmants ! Après quelques jours, les douleurs devenaient de plus en plus supportables, jusqu’à s’estomper presque complètement."

Les lavements au café permettent régulièrement d’arrêter -quasi instantanément -la prescription de médicaments antidouleur et de calmants.

DETAIL DES ACTIONS DU LAVEMENT AU CAFE

98% des personnes atteintes de cancers ou d’autres maladies graves du métabolisme, ne meurent pas de la maladie elle-même, mais des surcharges énormes du foie, ne pouvant plus éliminer les toxines et les éléments de décomposition des tumeurs. Ce sont les systèmes enzymatiques du foie et de l’intestin grêle qui assurent la neutralisation de la plupart des toxines. Le rôle de ces systèmes est fortement activé par les lavements au café qui fait baisser le taux de toxines du sérum sanguin, et débarrasse de leurs poisons les fluides qui nourrissent les cellules.

Ceci permet le soulagement immédiat :

• de la tension nerveuse,

• de la dépression,

• des symptômes allergiques,

• et en plus, comme vu, la sédation quasi instantanée des fortes douleurs.

NOTA : Pendant les 15 minutes du lavement, le café est retenu dans les intestins, et durant ce temps, tout le sang de la grande circulation est filtré au moins 5 fois par le foie.

C’est un fait connu en physiologie que la bile est normalement réabsorbée jusqu’à 10 fois avant de sortir des intestins. L’intensification de l’activité enzymatique que permettent les lavements au café est unique, parce qu’elle ne permet plus la réabsorption de la bile toxique par le foie au travers de la paroi intestinale. Elle constitue un moyen extrêmement efficace de détoxifier le sang.

Comme tout le sang traverse le foie toutes les 3 minutes, on peut affirmer que les lavements au café présentent véritablement une forme de dialyse. L’atténuation du taux des toxines dans le sang par l’administration des lavements au café contribue de façon majeure à la production d’énergie, à l’amélioration de la circulation et de l’immunité, à une meilleure réparation et régénération tissulaire.

MODE OPERATOIRE

• 3 cuillérées à soupe de café bio Arabica dans 1 litre d’eau.

• Bouillir 3 minutes.

• Laisser reposer 10 à 20 minutes puis filtrer.

• Administrer à température du corps à l'aide d'un boc à lavement vendu en pharmacie.

Garder 12 à 15 minutes.

• Les lavements au café sont d’une importance capitale. Il est impératif de faire 4

à 6 lavements par jour pour les cancers et les maladies graves, dont un la

nuit.

• Attention : Effectuer la cure Gerson sans les lavements au café est suicidaire : on

risque carrément le coma hépatique par engorgement.

• Si vous ne buvez jamais de café, ou si vous n’avez plus de vésicule biliaire il est

conseillé de plutôt utiliser du café vert WilsonR La préparation est la même que

pour le café torréfié. Cela vous évitera de risquer des accélérations cardiaques

plus ou moins dramatiques.

• Enfin, attention également si vous n’avez plus de vésicule biliaire, commencer

avec une petite cuillère à soupe de café.

• Petit truc pour retenir le café : souvent il se produit de furieux spasmes pour

éjecter le café. Pour éviter cela, laisser la canule en place durant les 15 minutes R

étonnant, mais çà marche. On peut aussi se mettre par terre à quatre pattes ou

allongé sur le côté.

• On peut également faire un premier lavement à l’eau tiède ce qui permet de faire

un nettoyage préliminaire des intestins. Garder l’eau 5 minutes puis administrer le

café.

• Pour vous simplifier la vie : Préparer 4 ou 5 litres de café dès le matin et les conserver dans des thermos de 1 litre qui seront à bonne température au moment de l’utilisation.

LE CAFE VERT WILSON

Cette société canadienne a mis au point et breveté une méthode de torréfaction légère sur un mélange de cafés très spécifiques, ce qui permet d’améliorer encore ses propriétés thérapeutiques en préservant au mieux des niveaux élevés d’éléments actifs requis pour l’usage des lavements.

Donc il ne s’agit pas en fait de café vraiment vert. Son utilisation est la même que le café grillé puisqu’il est aussi en poudre.

Il est distribué par la société Source Claire. T 01 58 64 82 64

www.source-claire.com contact@source-claire.com

 

B2

 

METHODE ONDES ALPHA

Méditation guidée sur CD

Par imagerie mentale en état alpha

de Michel Dogna dans

AMOUR VAINQUEUR

Exercice n° 3

Cette technique simple pour calmer les grandes douleurs est dérivée de la méthode

Simmonton et de la méthode Silva. Elle consiste à d’abord éliminer l’action polluante du mental semeur de doutes, ce qui donne le champ libre au pouvoir créateur total du subconscient. L’on pourrait aussi assimiler l’exercice à de l’auto hypnose. Il est bien connu que depuis de nombreuses années, certains hôpitaux, en particulier en Chine pratiquent des opérations chirurgicales indolores sans l’utilisation d’anesthésiques. Cela est même déjà passé à la télévision, où l’on a vu l’opéré(e) discutant tranquillement avec l’opérateur psy pendant que le chirurgien travaille.

En fait, le subconscient prend les commandes du système nerveux cérébro-spinal et même sympathique sous l’impulsion de suggestions verbales imagées. Depuis Mesmer à la fin du 18ième siècle, de vertigineux progrès ont été effectués….

Commandedu CD : http://www.logos-musique.com ou FNAC

Section C

Décontamination de la chimio

C1

QUINTON ISOTONIQUE

Solvant de toutes les drogues

Au départ, le QUINTON (hypertonique) est de l’eau de mer totale, naturelle, océanique, prélevée à 10 mètres du fond et 30 mètres de la surface - zone de pénétration solaire sur des points indiqués à l’époque par René Quinton. De récentes études du Cérébom ont démontré le bien-fondé de ce choix.

Une pré filtration, in situ, à 0,22 microns est effectuée. Le produit est stocké en conteneurs (4 °C) stériles, dont le revêtement en propylène est changé à chaque opération. Le transport s’effectue en véhicules isothermiques (4 °C) en moins de 48 heures vers les laboratoires de conditionnement.

La mise sous ampoules est effectuée en moins de 24 heures, en condition de stérilité absolue, selon les normes de la pharmacopée actuelle. L’eau de mer conserve dans ces conditions son équilibre moléculaire, et son caractère de milieu vivant. Le pH varie entre 7,4 et 7,8

METHODE D’OBTENTION DE L’ISOTONIQUE

Le Quinton isotonique est de l’hypertonique dilué 5 fois avec de l’eau de source (Mont

Roucous). Ainsi, sa concentration est ramenée à l’isotonie physiologique (sans dessodation électrolytique). La concentration à 9°/oo en sels totaux (pas seulement en chlorure de sodium) est identique à celle du plasma sanguin. Le Quinton isotonique est préparé sans aucune élévation de température. C’est cela l’ancien "Plasma de Quinton".

NOTA : Les globules blancs vivent 2 fois plus longtemps dans le Quinton que dans le sérum physiologique.

ACTIONS GENERALES DU QUINTON ISOTONIQUE

(Buvable, mais injectable,= devenu illégal en 1984)

• Désintoxiquant général de l’organisme,

• Solvant des antibiotiques et drogues en tous genres,

• Régulateur général du terrain,

• Stabilise les paramètres organiques (homéostasie),

• Réhydratant cellulaire puissant,

• Équilibrant de la nutrition cellulaire.

Posologie de décontamination :

2 à 3 ampoules matin et soir selon l’importance de la chimio

Curieusement, on retrouve les mêmes critères dans le diabète et le scorbut : dépression immunitaire, hémorragies, fatigue, ruptures cellulaires, délais de cicatrisation, athéromes. Par exemple, lorsque le cochon d’Inde est soumis à une alimentation carencée en vitamine C, il devient diabétique en un mois..

NOTA : Jusqu’en 1982, le Laboratoire Quinton était installé à Parsac en Gironde. Les produits Quinton bénéficiaient alors d’AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) permettant d’être remboursés par la Sécurité Sociale.

Depuis 1995, le Laboratoire Quinton s’est installé en Espagne où il peut fonctionner légalement en conformité avec les lois européennes.

Rappel du Vidal 1975

Il est intéressant de constater l’analogie du sérum de Quinton confectionné à l’époque par René Quinton avec l’eau de mer traitée par microfiltration stérilisante. Aussi, doit -on insister sur la nécessité absolue d’obtenir cette stérilisation sans chauffage, car il n’est question d’éliminer sélectivement que les éléments pyrogènes en préservant l’équilibre moléculaire et le caractère vivant de l’eau de mer, sans lequel aucune action thérapeutique n’est envisageable.

ATTENTION AUX IMITATIONS "METHODE QUINTON" (low cost)

Je suis un peu déconcerté par ce qui se passe actuellement au niveau de nombreuses boutiques diététiques en France. Celles-ci sont régulièrement visitées par diverses marques de différents noms que je ne citerai pas ici, et qui fournissent de l’eau de mer "méthode Quinton". Bon, tout le monde a le droit de vivre et je suis pour la concurrence, mais à condition qu’elle ne soit pas déloyale… c’est à dire basée sur du mensonge. En fait, l’argumentation phare de cette concurrence est que leur produit étant strictement le même que celui de la maison QUINTON Espagne, est vendu bien moins cher, (donc sous-entendu que Quinton pratique des prix abusifs).

Et bien sûr, nombre de gérants de chaînes et boutiques diététiques tombent dans le panneau du meilleur prix, pensant à une meilleure accessibilité de leur clientèle, ce qui peut se comprendre.

Alors, je souhaite ici mettre chacun en face de ses choix : lorsque vous achetez du"made in China" pas cher, vous savez d’avance que ce matériel n’est pas fait pour durer et qu’il risque de tomber rapidement en panne. Lorsqu’il s’agit de médicaments, en particuliers les génériques, vous avez dû remarquer qu’ils n’ont pratiquement jamais la même efficacité, et de plus, présentent souvent des effets secondaires nouveaux, quelquefois graves. Mon récent dossier sur les paracétamols (maintenant fabriqués en vrac en Asie) en témoigne largement. On vous assure pourtant que c’est pareil, alors que les cahiers des charges ne sont pas respectés, et que c’est vous qui vous montez des bateaux !

Concernant le Quinton, il semble que nous tombions dans le même cas. Je connais bien l’équipe Quinton depuis des années, lui ayant donné des coups de pouce avec mes moyens de l’époque dans les années 85, alors qu’elle était en difficulté en France. J’ai visité ses impressionnantes installations en Espagne, travaillant dans des conditions de totale stérilité, ce qui a représenté un investissement considérable. Imaginez les installations que peut représenter une filtration à 0,22 microns de milliers de litres quotidiens d’eau de mer sous atmosphère stérile. Dois-je aussi

évoquer le site exceptionnel de prélèvement de l’eau de mer initiale par 30 mètres de fond dans un vortex au large du golf de Gascogne qui garantit une rare pureté de l’eau, parmi une pollution généralisée ? Ceci par la mise en œuvre d’un phénomène mis en évidence il y a plus d’un demi siècle par Schauberger, inventeur de génie autrichien à la mesure de Nicolas Tesla. Aussi a-t-il fallu mettre en service un bateau citerne spécial réfrigéré entre 3 et 6°C et un camion réfrigéré pour acheminer la précieuse eau à Alicante.

L’entreprise Quinton peut apporter la preuve de tout ce que j’avance ici, alors que, lorsque l’on demande aux fabricants concurrents d’apporter la preuve qu’ils ne stérilisent pas leurs produits par la chauffe, ils ne répondent pas aux courriers…Je rappelle ici que le vrai Quinton est un produit vivant dont on a épuré les pyrogènes responsables des putréfactions, leur taille étant supérieure à 0,4 microns. À noter que le procédé de stérilisation par la chauffe délivre un produit mort et même toxique en injection par le fait de la présence résiduelle des cadavres de tous les micro-organismes (bons et mauvais). En outre on notera, qu’aucune marque concurrente ne parle de possibilité d’injection de leur produit "méthode Quinton" même en sous cutané, prétextant que de toutes manières c’est devenu illégal.

Alors ma question : en supposant que ces gens enfreignent la légalité, seraient -ils disposés à faire avec leur eau de mer isotonique des hydrotomies percutanées ou mieux, des transfusions comme l’a fait des milliers de fois René Quinton entre les deux guerres ? Par ailleurs, les fabricants de la "méthode Quinton » sont-ils en mesure de produire des photos ou des films de leurs installations ? Ou encore des informations précises sur leur site de prélèvement et leurs moyens d’acheminement jusqu’à leurs ateliers. Voici un moment que nous les attendons…

Pour conclure, je ne résiste pas à narrer une histoire récente d’un ami qui après un accident de moto, et fracture ouverte d’une jambe, avait été mis sous plusieurs thrombolytiques paraissant particulièrement iatrogènes, puisque sa formule sanguine fut complètement démontée. De fait, j’ai retrouvé cet homme normalement très dynamique, devenu tout gris et se traînant comme un vieillard. Je lui conseillai immédiatement de prendre 2 ampoules de Quinton isotonique matin et soir pour le nettoyer rapidement de ses poisons dits "thérapeutiques". Il en acheta une boite, mais

"méthode Quinton", dans une boutique diététique, et après une semaine aucun résultat apparent ne survint. C’est alors que je me suis procuré une boite de vrai Quinton isotonique pour la lui donner. En quelques jours, ses couleurs sont revenues ainsi que son énergie… Une nouvelle analyse de son sang était inutile !

Alors, le choix du meilleur marché pour un produit qui ne marche pas est -il raisonnable ? A remarquer que le contrôle des fraudes qui travaille pour le compte de la pharmacie a tout intérêt à laisser courir des produits naturopathiques médiocres. Je vais vous dire ce qu’il risque de se passer, si par esprit d’économie une majorité de gens optent pour la médiocrité : à force de déceptions, le public se désintéressera petit à petit de ce merveilleux remède à l’eau de mer, vrai Quinton y compris, oubliant que celui-ci a fait tant de miracles pendant un demi siècle. Et ce sera une victoire de plus de Big Pharma sur les médecines naturelles !

CONCLUSION

Parmi les excellents draineurs profonds connus, comme du charbon activé, de l’argile, de la zéolite, ou de l’auto iso urinaire homéopathique, je peux affirmer par ma propre expérience que le VRAI Quinton isotonique paraît l’antidote le plus performant et le plus rapide suite à des pollutions médicamenteuses, et en particulier celles de la chimio .

Ce ne serait qu’au niveau des anesthésies générales importantes qui peuvent laisser des aberrations du goût pendant des mois, le problème est réglé en une dizaine de jours avec 2 ampoules matin et soir.

COMMANDE

Source Claire

T 01 64 58 64 82 R F 01 64 58 45 34

Site : www.source-claire.com contact@source-claire.com

 

Section D

L’indispensable nettoyage profond de l’organisme

Sur-empoisonner gravement un organisme lorsqu’il est déjà malade d’intoxication,

est pour le moins illogique.

D1

CURE BREUSS

Pour ceux qui ne sont pas ou sont peu amaigris

La cure de Breuss, tient son nom de la méthode diffusée par le thérapeute autrichien Rudolf Breuss. Plus explicite, cette technique, en fait vieille de plus de 300 ans, repose sur la consommation exclusive d'un jus spécifique de légumes et de différentes tisanes pendant 42 jours. Pourquoi des jus de légumes plutôt que consommer tout simplement des légumes ? Parce qu’il faudrait de trop grandes quantités de légumes crus à absorber, ceci dépassant les capacités digestives de l’estomac et de l’intestin, alors que les jus frais se digèrent très facilement et très rapidement.

Le premier objectif de la cure est de nettoyer en profondeur tout l’organisme, partant du principe qu’un organisme malade est un organisme encrassé, et qu’il est utopique de vouloir guérir des pathologies sur un terrain pollué, entoxiné. En fait, la cure Breuss ne prétend guérir aucune maladie, une fois que le corps est assainit, les métabolismes naturels se remettent en marche, et les maladies s’envolent.

Le second objectif est de carencer l’organisme en protéines, cellesRci servant surtout à construire ou rénover l’organisme. Or les tumeurs cancéreuses sont de grosses consommatrices de protéines puisqu’elles se reproduisent indéfiniment. De son côté le sang qui est un serviteur des besoins vitaux et qui ne fait pas la différence avec les ordres d’un allien (tumeur) s’applique à trouver coûte que coûte ces dites protéines. N’en trouvant pas dans les apports alimentaires, il va prélever dans les réserves les plus faciles parce que non structurées, l’équivalent de l’aubier (bois mou des arbres), donc faciles à démonter R C’est de l’autophagie ! Et quelle est la mine de choix de ces protéines faciles ? La ou les tumeurs elles-mêmes ! C’est un peu l’histoire d’Isnogoud qui monte des traquenards contre le bon calife, et que ceux-ci se retournent systématiquement contre lui.

Bref, c’est votre sang qui mange votre cancer

Si l’on reprend les écrits de Bruno Vonarburg, biochimiste suisse, auteur de "Bénédiction de Dieu dans la nature", celui-ci déclarait à propos de la cure Breuss :

"… le sang, amateur de protéines, ronge dans le corps tout ce qui est superflu, végétations, rassemblements de matières et tumeurs. C’est une opération sans scalpel à laquelle "le jus rouge" procède lui-même, une fois finement dosé".

Il est à supposer que ces considérations, pour judicieuses qu’elles soient, ne sont que la partie visible de l’iceberg. Est-il besoin de tout expliquer pour pouvoir constater les résultats positifs, étonnants et souvent inespérés ?"

UN MELANGE BIEN PRECIS DE LEGUMES

On le trouve tout fait dans la plupart des boutiques diététiques sous le non de "JUS BEUSS" de la marque allemande BIOTTA. Je ne conseille pas cette solution de facilité, car ce jus est mort, et bien sûr, il est obligé de contenir des conservateurs chimiques.

Donc, il faut absolument fabriquer le jus à la demande ou à la journée en le conservant au froid dans des bocaux à vide FOODY FOOD.

Commande : http://www.foody-food.fr

Surtout ne pas utiliser de centrifugeuse (qui endommage les composants du jus), mais un extracteur lent voir Terre de jade 01 60 16 10 28 terredejade689@orange.fr www.terredejade.com

Fabriquer à la demande un mélange de jus à partir des proportions suivantes de légumes frais BIO exclusivement :

• 300 g de betteraves rouges

• 100 g de carottes

• 100 g de céleri (racine)

• 30 g de radis noir

+ une petite pomme de terre, en cas de cancer du foie.

Voici une autre méthode : cuire une poignée de pelures de pommes de terre (bio) dans l’équivalent de deux tasses d’eau pendant 3 minutes.

Boire une tasse par jour de cette décoction.

PRATIQUE DE LA CURE (6 semaines)

• Pendant les 3 jours qui précèdent la cure

Il convient de commencer à consommer entre les repas le mélange de jus à raison de

1/4 de litre par jour. Ceci afin d’habituer l’organisme à ce nouvel aliment.

• Durant la cure de 42 jours (6 semaines)

S’en tenir strictement au mélange de jus que l’on consommera de préférence à la cuillère en le gardant un peu dans la bouche avant de l’avaler. La sensation de la faim disparaît au bout de quelques jours, et beaucoup continuent normalement leurs activités.

Il a été démontré, par l’expérience, que 1/4 de litre par jour suffit pour vivre.

La quantité à absorber par jour peut aller jusqu'à 1 litre si l’on en ressent le besoin ; mais il ne faut jamais dépasser un litre du mélange de jus par jour.

On peut y ajouter, si l’on veut, une gorgée de jus de choucroute crue de temps en temps.

Cette cure peut faire perdre 15 à 20 kg pour les gros, et 5 à 10 kg pour les maigres, mais ceci n’empêche pas de se sentir bien et plein d’énergie.

Pendant la cure, il est recommandé de ne plus prendre aucun médicament, ni de faire aucune piqûre, ni de fumer, ce qui risquerait de nuire au grand nettoyage interne de l’organisme alors que celui-ci est en train de reprendre en main ses métabolismes vitaux d’autodéfense.

Enfin, il est indispensable de faire disparaître de la maison : naphtaline, camphre, DDT, sprays insecticides, épurateurs d’air pour WC, et tous produits chimiques agressifs et douteux. Par contre, faites brûler de l’encens pour nettoyer la maison.

• Après la cure

Se réalimenter progressivement avec des aliments légers (riz complet, légumes, couscous...). Il est recommandé aussi de ne pas arrêter tout de suite le mélange de jus et de continuer à en consommer 1/2 litre par jour avant les repas.

• L’option demi-cure

Cette appellation de Rudolf Breuss s’applique à ceux qui pensent ne pas pouvoir

supporter le régime strict, ou bien parce que les personnes sont déjà trop affaiblies. Ceux-là peuvent prendre chaque jour en plus du mélange de jus :

- soit une tasse de crème d’avoine (flocons cuits et mixés),

- soit une soupe de pâtes à l’oignon selon la recette suivante :

* Faire revenir un oignon avec la pelure dans de l’huile ;

* Verser une tasse d’eau chaude ;

  • Laisser cuire 1/4 d’heure.

Savoir que la guérison est moins immédiate avec la demi-cure.

LA TISANE RENALE ou MELANGE BREUSS tout prêt

Ce complément est indispensable pendant les 3 premières semaines afin d’éviter un blocage rénal en raison de l’énorme travail d’élimination qu’il devra assumer.

Cette tisane se prend à raison de 1/2 tasse froide matin, midi et soir, ou mieux encore, pour les puristes, 2 cuillères à soupe toutes les heures.

Il ne faut pas dépasser les 3 semaines d’utilisation, sinon les reins risqueraient de ne plus travailler que sous l’impulsion de la tisane.

Composition et préparation

-6 g de prêle,

-5 g d’orties du mois de mai (de préférence),

-3 g de renouée,

-2 g de millepertuis.

¤ Jeter une pincée du mélange dans l’équivalent d’une tasse d’eau chaude et infuser pendant 10 minutes.

¤ Récupérer le résidu d’infusion et y ajouter l’équivalent de deux tasses d’eau.

¤ Faire bouillir 10 minutes de telle sorte que la moitié s’évapore. Filtrer. Mélanger la décoction à l’infusion.

NOTA : La confection de cette tisane est un véritable casse tête, déjà au niveau de l’obtention des plantes dans les rares herboristeries et de plus au niveau de la recette qui est compliquée à souhait, et je peux expliquer pourquoi :

Certains principes s’extraient facilement par simple infusion et d’autres (ex. dans la prêle) doivent passer par l’ébullition. Le problème est que si l’on fait bouillir l’ensemble (décoction), les principes devant être soumis à l’infusion seront détruits.

Afin de ne pas décourager les malades, il a été mis au point un concentré prêt à consommer diffusé par Source Claire sous le nom de : MELANGE BREUSS (flacon de 210ml, pour 3 semaines -à raison de 10ml par jour)

Commande : 01 64 58 64 82 ou achat en ligne sur www.sourceRclaire.com

TISANES COMPLEMENTAIRES

Des décoctions de sauge

Faire bouillir une pincée par tasse pendant exactement 3 minutes - peu de gens savent que la simple infusion de sauge contient des produits qu’il convient de faire évaporer.

Des infusions de géranium

Le géranium contient des oligo-éléments de radium. C’est une radiothérapie douce.

Cette tisane ferme la trilogie avec la sauge et la tisane rénale.

Une pincée de feuilles par tasse infusée 10 minutes. Boire une tasse par jour.

Des tisanes spécifiques en plus :

- En cas de cancer du poumon : infusions de fenouil des Alpes.

- En cas de cancer de l’utérus : infusions d’alchemille.

PROPOSITION DE PLANNING JOURNALIER :

Durant les 3 premières semaines :

• au lever : MELANGE BREUSS, 5ml dans de l'eau tiède ou chaude ou 1/2 tasse de tisane rénale, puis, toutes les heures, alterner jus de légumes et décoction de sauge (1 cu illère à soupe).

• à midi et au coucher : (pour ceux qui choisissent la tisane), 1/2 tasse de tisane rénale.

• à 17 heures : 1 tasse de géranium.

• au coucher : MELANGE BREUSS, 5ml dans de l'eau tiède ou chaude.

Après 3 semaines, supprimer la tisane rénale ou mélange Breuss.

LA CURE BREUSS POUR LA LEUCEMIE

D’après Rudolf Breuss, la leucémie est une maladie de décomposition du sang s’effectuant au niveau de la veine porte. Cette maladie prend sa source dans une dépression morale plus ou moins consciente.

Le traitement est plus simple que dans le cancer. Il suffit de consommer 1/4 de litre de jus mélangé par jour, réparti en apéritif avant les 3 repas principaux. Ceci pendant 42 jours.

L’énergie revient souvent au bout de 6jours.

REGLE D’OR D’ALIMENTATION

Rudolph Breuss est formel : Ne jamais manger d’aliments réchauffés. Ceux-ci ne contiennent plus aucune vitamine. Ils ne font qu’apaiser la faim et on ne peut en vivre à long terme.

proscrire d’autant plus lorsque l’on veut guérir d’une maladie.

NOTA : Ceci ne m’étonne guère car j’ai souvent été "patraque" après voir mangé du couscous réchauffé.

Les pommes de terre réchauffées sont particulièrement nocives.

LA CURE DE JUS BREUSS EST-ELLE RESERVEE AU CANCER ?

Absolument pas - des milliers de personnes ont suivi cette cure dans le seul but d’améliorer leur santé et d’accroître leur vitalité. Par ailleurs, la cure de jus de légumes peut être bénéfique dans de nombreuses maladies. C’est une excellente cure d’amaigrissement qui peut s’effectuer sans souffrir de la faim, et sans effet nocif.

Pour l’arthrite, c’est spectaculaire. La méthode a, en outre, été testée par l’Institut de thérapies physiques de Amriwil en Suisse.

A PROPOS DE RUDOLPH BREUSS

Ainsi que nous l’avons dit au début, Rudolf Breuss n'a en fait, rien inventé, puisqu’il avait retrouvé un manuscrit vieux de 300 ans décrivant la méthode. Pourtant il fut attaqué en 1980 par les médecins autrichiens. Son avocat qui avait été lui-même guéri d'un cancer par la cure de jus, fit intervenir les plus hautes instances en faveur de Breuss, et celui-ci fut acquitté par le Président autrichien lui-même, Rudolf Kirch-Shlaeger.

Le livret "Breuss Cancer Diet original" a été tiré à 900 000 exemplaires en plusieurs langues, et il existait déjà il y a 15 ans, 45 000 témoignages de personnes guéries, et j’en connais personnellement quelques unes.

Un livre en français "La Cure Breuss" est disponible chez Guy Trédaniel

La fin de l'article se trouve à venir

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article