Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'information alternative et de la santé naturelle

Comment guérir l'autisme (fin)

19 Février 2017 , Rédigé par motarcs Publié dans #autisme

Le début de l'article ici

La suite ici

RÉGIMES SANS OXALATES

Les aliments ci-après contiennent plus de 10 mg d’oxalates par portion et devraient être évités

Boissons : Cacao, Chocolat chaud, Ovomaltine, Boissons à base de soja, jus de fruits fabriqués à partir de fruits qui contiennent un taux élevé d’oxalates (voir les fruits sous "Divers")

Produits laitiers : Chocolat au lait, fromages, lait de soja, yogourt de soja

Graisses, graines :

Noix, beurre de noisette, graines de sésame, amarante, sarrasin

Condiments :

Sauce de soja

Divers :

Chocolat, Myrtilles, Figues, Salade de fruits en sirop, kiwis, zeste de citron, zeste d’orange, framboises, rhubarbe, fraises en conserve, haricots (cuits au four, verts, séchés), betteraves rouges, carottes, céleri, salade chicorée, feuilles de pissenlit, aubergines, scarole, poireaux, olives, persil, poivrons rouges et verts, pommes de terre (cuites au four, bouillies, frites), épinards.

http://www.litholink.com/downloads/stone_lowoxalatediet.pdf

La dysbiose est la conséquence d’une prolifération intestinale de bactéries pathogènes qui est le plus souvent provoquée par des facteurs extérieurs. Son traitement doit prendre en compte l’ensemble de ces facteurs sous peine de récidive rapide.

Il faut donc impérativement :

  • SOUTENIR LA FONCTION IMMUNITAIRE ET TRAITER L’INTESTIN

ET POUR CELA IL FAUDRA PROCÉDER A L’ÉLIMINATION DES MAUVAISES BACTÉRIES, LEVURES, PARASITES, VERS OU AUTRES QUI COLONISENT L’INTESTIN DES ENFANTS AUTISTES.

Les produits naturels donnent de bons résultats :

Le Pau d’Arco (lapacho), l’ail, l’acide caprylique, l’extrait de pépins de pamplemousse, l’extrait de noyer noir, l’origan, la chlorophylle, l’huile de neem, ont de multiples propriétés antiseptiques et antibiotiques. L’argent colloïdal est aussi un remède de choix, car il est actif sur plusieurs sortes de bactéries, surtout celles à grammes négatives.

L’Artemisia Annua a des propriétés antiparasitaires reconnues et est très active aussi sur les formes kystiques des bactéries et des levures.

En fonction de chaque cas, il faudra dans certains cas recourir à des traitements antifongiques et antiparasitaires.

Il faudra aussi vermifuger l’enfant régulièrement.

  • RECONSTITUTION DE LA FLORE INTESTINALE AVEC DES PROBIOTIQUES qui sont des bactéries bénéfiques qui peuplent nos intestins.

Un bon probiotique comporte de 10 à 20 milliards de bactéries vivantes.

  • IL FAUDRA AUSSI TRAITER LES INFECTIONS FROIDES, car la sensibilité aux infections est une constante de l’autisme.
  • CORRECTION DU STRESS OXYDATIF ET SOUTIEN NUTRITIONNEL

Chez les enfants autistes on détecte systématiquement diverses anomalies, permi lesquelles : diminution du taux de fer, de magnésium et de zinc intracellulaire, de vitamines A et D, d’iode, faible taux d’oméga 3 et 6 dans la membrane du globule rouge avec augmentation concomitante du taux d’acide arachidonique, et un effondrement du taux de glutathion réduit.

  • LE GROUPE DE VITAMINES B CHEZ L’ENFANT AUTISTE

La vitamine B9 (Acide folique) aide à prévenir les malformations du tube neural (l’ébauche de la moelle épinière du bébé), et diminue aussi le risque de fausse couche. Plusieurs études, dont celle publiée en 2012 de chercheurs de l’UC Davis MIND Institute de Sacramento ont montré que la prise quotidienne de 600 microgrammes d’acide folique pendant le premier mois de grossesse réduit le risque de donner naissance à un enfant autiste. Tout récemment, en 2013, une publication laisse espérer que les lésions neuronales de l’autisme seraient réversibles. Les chercheurs de l’Université de Bâle ont travaillé sur une déficience des connexions neuronales spécifique de l’autisme et sont parvenus à rétablir la fonction endommagée. Il s’agit là d’un pas important en direction du traitement médicamenteux de l’autisme.

Une équipe de chercheurs de l’hôpital pour enfants de Little-Rock en Arkansas à découvert des auto-anticorps dirigés contre les récepteurs cérébraux de la vitamine B9 chez 75% d’un groupe de jeunes autistes. Le traitement qu’ils ont mis au point a entraîné une amélioration de la verbalisation. Il consiste à administrer du folinate de calcium à haute dose (2mg/kg).

La vitamine B12 (Méthylecobalamine) L’ojectif, en l’occurrence n’est pas de combler une carence en vitamine B12 puisque les enfants non carencés y réagissent aussi très bien. L’interprétation classique d’une présumée carence n’explique donc pas pourquoi ces enfants régressent ou ne progressent plus aussi vite lorsque l’on interrompt le traitement.

L’apport continu en méthyle-B12 obtenu par la diffusion lente en injections sous-cutanées produit des effets observables cliniquement.

Le méthyle B12 est efficace dans 90% des cas chez des enfants de tous âge lorsqu’il est administré par voie sous-cutanée et au long cours.

Il n’existe malheureusement à ce jour aucun test fiable permettant de savoir quel enfant réagira positivement.

La détoxification des métaux "lourds".

La très grande majorité des enfants autistes étant intoxiqués aux métaux lourds, il est donc souvent indispensable de prévoir une traitement chélateur pour s’en débarrasser. Si cette intoxication est importante il faudra s’en débarrasser sans attendre, pour éviter que ces métaux ne freinent l’action des anti-infectieux.

Le MSM, la cystéine ou le NAC sont souvent cités en tant que chélateurs, mais comme ils ne contiennent qu’un groupement thiol, ils ne peuvent prendre le mercure en "tenaille" comme le feraient un chélateur qui comprend deux thiols.

L’algue chlorella serait un bon chélateur, mais comme elle se charge beaucoup en mercure, elle pourrait devenir toxique. Pour agir elle doit être utilisée à haute dose, et elle a souvent dans de cas des effets secondaires.

Le DMSA bien utilisé donne de meilleurs résultats. Les chélateurs naturels à privilégier sont la zéolithe (roches chargées d’ions négatifs) et le porphyrazyne.

Les substances chélatrices les plus utilisées sont :

  • le DMPS, spécifique du mercure (administré aux enfants sous forme trans-dermale et en suppositoires).
  • l’EDTA, spécifique du plomb
  • le DMSA qui a reçu l’approbation de la FDA pour l’intoxication au plomb et qui est aussi efficace sur le mercure.

Dans tous les cas, la chélation au DMSA, DMPS ou EDTA soit impérativement précéder le traitement de la dysbiose.

Avant de l’entamer il faut donc effectuer un bilan sanguin complet avec analyse des fonctions hépatique et rénale et vérification des taux de minéraux.

Les thérapies innovantes

Le GcMAF est une protéine naturelle qui a donné son nom au traitement qui semble le plus efficace parmi tous ceux qui ont vu le jour ces dernières années.

Sur 1000 enfants autistes traités ainsi, 85% des sujets ont progressé, et 15% seraient complètement guéris, et ce traitement est très bien toléré.

C’est un facteur d’activation des macrophages (cellules qui participent à l’unanimité), dont on exploite ici les propriétés pour contrer l’action de l’enzyme alpha-N-acétylgalactosaminidase (Nagalase), qui perturbe la production d’une protéine Gc (vitamine D3 – protéine de liaison). L’augmentation de l’activité de la Nagalase peut entraîner l’apparition de diverses tumeurs malignes, de troubles immunitaires et d’infections virales. L’augmentation de l’activité de la Nagalase est vérifiée chez 80% des enfants autistes. N’étant dans ce cas pas liée au cancer, elle est donc clairement d’origine infectieuse.

En général le traitement commence à faire de l’effet au bout de 5 semaines. Faute de résultats après 16 semaines, mieux vaut l’abandonner, mais dans le cas contraire, il faut le poursuivre pendant 24 semaines au moins, et plus si possible pour éviter les rechutes.

Le GcMAF restaure le système immunitaire et le protège contre les infections qui causent l’autisme.

Les améliorations le plus fréquemment rapportées concernent les capacités cognitives : attention et concentration, apprentissage et compréhension, écoute, meilleure prise en compte de l’environnement et de l’entourage. A cela s’ajoutent aussi des progrès notables au niveau du langage, tant en ce qui concerne la réception (compréhension de phrases nouvelles et complexes) autant que la capacité à s’exprimer (prononciation des premiers mots et élargissement du vocabulaire, fluidité de la parole), mais aussi une nette progression des compétences sociales (interactions avec l’entourage, communication avec les pairs). Les parents signalent aussi que les enfants sont moins hyperactifs et moins stéréotypés, plus coopératifs et plus conciliants.

OXYGENATION DU CERVEAU DES ENFANTS AUTISTES

Dans l’autisme il existe une perturbation sévère du fonctionnement du cortex cérébral consécutive à une infection chronique, une intoxication au mercure, un inflammation, un stress oxydatif. Pour y remédier, il faut, comme cela devrait toujours être fait, traiter la cause, mais certaines thérapies améliorent l’oxygénation de façon conséquente et permettent ainsi d’accélérer le processus de guérison.

La Fasciathérapie peut être une aide non négligeable ainsi que le traitement par oxygénation hyperbare.

LE SCANDALE FRANÇAIS DE L’AUTISME

Bien qu’un plan national déclarant l’autisme "grande cause nationale 2012" ait été déclaré, la France reste hélas le pays qui considère que ce handicap doit être traité avant tout de façon psychiatrique, et ne s’occuper que des aspects comportementalistes et éducatifs.

De vifs débats continuent d’opposer les partisans d’une prise en charge d’orientation psychanalytique et les partisans d’une approche éducative et comportementale.

Bien que les mentalités évoluent, lentement, la psychanalyse reste très dominante en France. Les rares praticiens qui s’expriment sur le sujet ont beau affirmer que les vieilles hypothèses qui rattachaient le surgissement de la maladie à l’attitude des parents, et en particulier de la mère, n’ont plus cours, mais sur le terrain, la culpabilisation est toujours de mise et rien n’a vraiment changé.

Aujourd’hui les psychanalystes qui s’estiment menacés par les dernières découvertes médicales évoquées ici, clament qu’ils sont la seule alternative aux psychotropes. Ce qui est doublement faux, puisque les psychiatres psychanalystes en prescrivent souvent autant, sinon plus, que les autres médecins, et d’autre part, s’il est vrai que les Français détiennent le record de la consommation de psychotropes, c’est précisément parce que l’offre de soins psycho-thérapeutiques efficaces est indigente dans notre pays.

Il existe plusieurs thérapies que l’on pourra qualifier d’éducatives :

  1. Le DIR.Floortime mis au point par Stanley Grennspan.
  2. Le programme Son-Rise, importé en France sous le nom de "Méthode des 3i" : individuelle, intensive et interactive.
  3. RDI développé par Steven Gutstein
  4. TEACCH (Traitement et éducation des enfants autistes ou atteints de troubles de la communication associés)
  5. L’éducation pyramidale et PECS
  6. Applied Behavior Analysis (ABA) ou Analyse appliquée du comportement.
  7. La thérapie Padovan
  8. La méthode Tomatis

Ceci constitue un PETIT tour d’horizon, en ce début 2015 de ce que l’on sait sur els causes possibles de ce handicap qu’est l’autisme.

Et contrairement à la croyance officielle, un enfant né autiste peut évoluer voire guérir complètement et défitivement.

Ceci ne peut être obtenu par une "pilule miracle" ou un "vaccin miracle", mais par une remise en cause complète et définitive de tout ce que notre mode de vie actuel engendre comme pollutions, perturbations, empoisonnements par divers toxiques dès la plus tendre enfance, à commencer par une sur-vaccination démentielle, l’absorption de laitages animaux inadaptés à l’organisme humain, les perturbateurs endocriniens, etc, etc ….

Pour les personnes désireuses d’aller plus loin, je rappelle l’excellent ouvrage des Docteurs Corinne Skorupka et Lorène Amet paru aux Edition Moaïque-Santé en octobre 2014.

Et pour toute personne désireuse d’entreprendre un traitement, il est vivement conseillé de se rapprocher d’un médecin "ouvert" à ces nouvelles thérapies, voire d’un Naturopathe compétant qui saura adapter au cas par cas les traitements nécessaires au rétablissement de l’enfant ou de la personne touchée par l’autisme.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Letabi 17/04/2017 10:31

Bravo merci pour cet article complet !!!

Skyline 02/03/2017 18:45

Bonjour !

J'ai trouvé votre article vraiment très intéressant ! Il s'avère que je viens de finir des recherches sur l'autisme et la schizophrénie (car ces deux maladies semblent avoir des causes communes) pour un article de mon blog sur les intolérances alimentaires. De mon côté, j'aborde le problème de l'autisme plutôt sous l'angle des intolérances alimentaire (notamment intolérance au gluten et à la caséine) qui produiraient des exorphines (la glutomorphine dans le cas du gluten et la caséomorphine dans le cas de la caséine) qui arriveraient jusqu'au cerveau (après avoir traversé à la fois la paroie intestinale (devenue hyper-perméable à force "d'attaques" répétées du système immunitaire pour contrer ces "ennemis" que sont les aliments non tolérés tels que le gluten ou la caséine) et la barrière hémato-encéphalique) pour produire les mêmes effets que les opiacés sur le cerveau et provoquer l'autisme (ou la schizophrénie ou d'autres maladies dites psychiatriques). De nombreuses recherches ont mis en évidence qu'un régime sans gluten ni caséine permettait de réduire les symptômes autant de l'autisme que de la schizophrénie voir même de faire disparaître les symptômes et, ces mêmes études ont montré que de réintroduire le gluten et la caséine provoquait le retour des symptômes... C'est une piste que je trouve intéressante à creuser. Si vous voulez, voici le lien vers cet article : https://lecercledesinto-chiants.com/informations/schizophrenie-et-autisme

motarcs 21/03/2017 20:34

Bonjour ! L'autisme et la schizophrénie se manifestent par des troubles comportementaux et il est donc logique qu'une modification de l'alimentation puisse influencer dans un sens et l'autre l'expression de ces troubles.N'oublions pas que la sérotonine (entre autres) est produite presque exclusivement par l'intestin. C'est d'ailleurs sur la recapture de la sérotonine qu'agissent les "traitements" proposés par la médecine chimique (comme par exemple le Zoloft) pour tenter d'augmenter le "niveau" de sérotonine, celle-ci pouvant être soit produite en trop faible quantité ou/et éliminée en excès....Le fait de retirer des produits potentiellement inadaptés à l'homme comme les produits laitiers par exemple, permet d'éliminer quantité de symptômes très divers (bronchites chroniques, douleurs diverses plus ou moins diffuses voire intenses, rhumatismes articulaires, etc. etc....) et comme vous le mentionnez pour le gluten, ces mêmes symptômes réapparaissent lorsque l'on réintroduit l'aliment qui les provoquait....
Ce qui est particulièrement navrant dans la recherche qui se prétend scientifique, c'est que, comme il n'y a pas de "molécule miracle" envisageable qui pourrait masquer les symptômes (sans en guérir les causes, comme d'habitude), il n'y a pas de débouché commercial, donc rien à en attendre. Alors que les recherches mentionnées dans votre lien renvoient une bonne cinquantaine d'années en arrière.Comme toujours in tait ce qui embarrasse et se trouve trop "en dehors des rails"....
D'autant plus qu'il faudrait accepter de remettre en cause le dogme vaccinal, et tout le mode de vie actuel (alimentation "contre nature et polluée", champs électromagnétiques,pollutions diverses - chimiques et nucléaires -, stress continus, etc. etc.)
Il existe au Canada des groupes d'entre-aide que je trouve pour ma part absolument géniaux, entre les parents d'enfants autistes ou hyper-actifs. Ce qui n'existe pas en France ou en Allemagne que je sache.
Bien que les choses commencent (enfin) à bouger un peu.... Mais on se heurte toujours à des murs lorsque les gros intérêts sont en jeu.On l'a vu avec le film Waxxed que Michèle Rivasi a essayé de projeter au parlement européen, mais qui a été interdit....

coco 22/02/2017 20:32

Ma fille a un régime strict , il ne faut pas oublier les aliments opiacés comme l'épinard, la bette pour certains, j'ai remarqué qu'en enlevant le chocolat noir , elle était beaucoup plus calme..