Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'information alternative et de la santé naturelle

La Science, celle qui s'autoproclame, seule, vraie et unique, donne ici la preuve de son aveuglement profond

18 Février 2017 , Rédigé par motarcs Publié dans #Medecines, Recherches, Ethique, #Vaccinations, #autisme

Voici un article publié dans le Journal International de Médecine (JIM) et qui est un exemple type du sectarisme et de l'aveuglement de la science actuelle envers tout ce que qu'elle refuse de comprendre et de remettre en cause, car cette remise en cause irait à l'évidence contre ses intérêts...

Devant cette "avalanche" de poncifs et aussi d'insultes, je reprends le texte, et j'y insère mes commentaires entre [...] et en italique.

"Michèle Rivasi, la reine de l’alterscience

[Avec un tel titre, on est d'emblée mis dans "l'ambiance"]

Paris, le samedi 18 février 2017 – Finalement, tout ou presque fut annulé. Le 9 février dernier devait se tenir au Parlement européen une conférence proposée par le député européen Michèle Rivasi sur les vaccins. Si, dans un second temps, la manifestation a été présentée comme destinée à répondre à la question « Comment restaurer la confiance », le choix des intervenants laissait peu de doute sur l’inspiration anti vaccinale de cette rencontre. [Le simple fait de soulever une question sur la pertinence de la vaccination vous fera entrer d'office dans la "catégorie" des anti-vaccins !] De fait, l’ancien médecin Andrew Wakefield faisait figure de vedette avec notamment la programmation de son film Vaxxed : from cover-up to catastrophe. Or, les liens entre celui qui a été radié par les autorités britanniques et les lobbys hostiles aux vaccins ne sont plus à démontrer. [A hurler de rire (quoique jaune...) : comme s'il n'y avait jamais eu le moindre conflit d'intérêt dans le "monde de Bigpharma", à savoir les lobbys pharmaceutiques et les chercheurs "officiels".... voir à ce sujet parmi une infinité d'exemples, la composition de la commission qui a accordé l'AMM du Gardasil, après que Xavier Bertrand ait fait le forcing pour l'imposer !] Face à la levée de boucliers provoquée par la tribune offerte à ce fraudeur notoire, notamment dans la presse anglosaxone, l’événement a été annulé, ainsi que plusieurs (mais pas toutes) des réunions "alternatives" qui avaient été programmées (une rencontre a eu lieu à Paris en l’absence d’Andrew Wakefield mais en présence du professeur Even…).

Pousser un Crii

Don’t act ? Pas tout à fait. Plusieurs blogueurs ont tenu à l’occasion de ce scandale à rappeler les états de service de Michèle Rivasi, député européen, agrégée de biologique et qui a fait des questions de santé publique l’une de ses spécialistés. Sur son blog hébergé par Mediapart, La faucille et le labo, Yann Kindo, enseignant en histoire géographie épingle l’ensemble des combats du député. [Quelle est la compétence de ce sieur Yann Kindo en matière de santé ???...] « Elle a commencé sa carrière dans ce domaine en participant à la fondation de la Criirad, le principal lobby anti-nucléaire en France, qui a largement contribué à diffuser la légende urbaine selon laquelle les autorités de l’époque auraient menti à propos du passage du nuage de Tchernobyl sur l'Hexagone. [Pour avoir lu les "explications" du Pr Pellerin, chargé de la communication parle gouvernement à l'époque de Tchernobyl, on est obligé d'admettre que lui-même admet qu'elle n'a pas été adaptée à la situation. J'ai pour ma part vécu à l'époque en Alsace, et étant aussi germanophone, j'entendais les informations en provenance d'Allemagne et de Suisse en même temps que celles de France : j'ai l'honneur d'informer la rédactrice de cet "article" que nous sommes très loin d'une légende urbaine....] Pourtant, son action avec la Criirad est encore le haut du panier de ses combats successifs, de plus en plus marqués par l’obscurantisme [faire l'autruche comme le fait la médecine officielle, ce n'est pas de l'obscurantisme ??? toute démarche réellement scientifique est une remise en cause PERMANENTE des découvertes successives, qui ne sont "vraies" que jusqu'à ce que la suivante confirme ou infirme la précédente.....mais pour la vaccination, depuis l'escroc Louis Pasteur, la "vaccination ne se discute pas, selon notre très estimée ministre de la santé actuelle....] et la construction de ce que depuis la campagne de Trump on appelle les "alternative facts". Car avec Rivasi, on voit les "Crii" pousser de partout, avec le Criimachin et le Criichose, toujours pour mener des recherches "indépendantes". Comprenez : "indépendante" non pas de tous les lobbys, mais plutôt de la communauté scientifique [ communauté scientifique qui elle est "vendue" pieds et poings liés à la pharmacie chimique] qui travaille sur les sujets sur lesquels elle se penche » commence au vitriol le blogueur. Il fustige ensuite les liens entre Michèle Rivasi et le chercheur Gilles-Eric Séralini, qu’il présente comme l’auteur « d’études-hoax » sur les OGM ou encore sa complicité avec François Veillerette « président de Générations Futures, une association qui est une émanation du lobby de l’agriculture bio »[encore des insultes gratuites et on essaie de présenter l'agriculture bio comme un lobby, comme si l'industrie agro-alimentaire elle-même inféodée aux fabricants de pesticides n'était pas un lobby .... qui elle nous empoisonne à petit feu...et du coup pourvoit le lobby médicophamaceutique d'une très large clientèle]. Yann Kindo n’épargne pas non plus les positions prises par Michèle Rivasi concernant la reconnaissance de l’électrosensibilité. « Rivasi se montre particulièrement odieuse sur ce terrain, puisque son action autour des dits "ElectroHypersensibles", des gens qui se croient intolérants aux ondes électromagnétiques, contribue à enfoncer ces victimes dans leur phobie, alors que toutes les expériences [celles des industriels et autres fournisseurs de services téléphonques...] ont montré que leurs troubles, aussi sérieux soient-ils, étaient forcément psychosomatiques puisqu’ils ne manifestent aucune sensibilité particulière aux ondes ». [Ce "Môssieur" ignore manifestement les effets des ondes électro-magnétiques sur l'ADN. Voir par exemple les études du Professeur Luc Montagnier et du Professeur Konstantin Meyl. Mais comme il essaie de discréditer ce qu'il est lui-même incapable de comprendre, je ne peux que lui conseiller de se cantonner à son domaine : l'Histoire (elle-même un ramassis d'historiettes) et la géographie...]

Une étape supplémentaire

Outre ses prises de position concernant des domaines qui intéressent généralement les élus écologistes, Michèle Rivasi s’est singularisée en se consacrant à plusieurs reprises aux médicaments. Ainsi, Yann Kindo évoque une fois encore sans ménagement son appel au déremboursement de certains antidépresseurs, « ce qui est la plus débile des positions possibles ». [pour lui c'est forcément débile : imaginez le manque à gagner pour la pharmacie...] Enfin, voici Michèle Rivasi sur le terrain de la vaccination, ce qui constitue une étape supplémentaire aux yeux de beaucoup. « C’est une chose que d’asseoir sa démagogie politique sur les épouvantails pour crédules hypocondriaques que sont par exemple les ondes électromagnétiques ou le nuage de Tchernobyl. [je suppose que l'énergumène qui accouche de cette phrase ainsi que celle qui le cite vont sans état d'âme, aller se baigner dans les eaux dy pacifique sur la plage de Fukushima ???] Ceux qui se laissent appâter ne prendront généralement que des décisions dont l’impact se limite à leur propre mode de vie. Dans le cas des vaccins, il y a le risque des atteintes à la santé que courent ceux qui ne sont pas vaccinés, [pour votre information sachez que moins les enfants sont vaccinés, mieux ils se portent !!!...] ainsi que le risque qu’ils font courir aux autres » [cette dernière remarque que j'ai soulignée, je l'attendais avec délectation : qu'ont donc à craindre les personnes vaccinées de celles qui ne le sont pas, puisqu'elles sont sensées être protégées par leur vaccin ???!! cet "argument" mille fois répété par les fanatiques de la seringue est une ânerie monumentale ! désolé pour le lobby pharmaceutique, c'est un contre-sens absolu !!!] analyse l’auteur du blog Agriculture, alimentation, santé publique… soyons rationnels. [ce n'est pas en proférant des insultes et des contre-vérités comme celle-ci qu'on pourra être rationnels]

Coup de grâce

Si l’initiative de Michèle Rivasi est si fortement critiquée c’est notamment en raison de la personnalité d’Andrew Wakefield, dont Hervé Maisonneuve rappelle qu’il a « publié en 1988 dans The Lancet une série de douze cas d’enfants faisant évoquer un lien entre vaccination ROR (MMR) et autisme. L’article a été rétracté en 2010 et A. Wakefield a perdu son diplôme de médecin. Il est allé vivre au Texas où il donne des conférences. Cette fraude a eu des conséquences majeures : résurgence de cas de maladies infantiles, quelques décès et des centaines de millions d’euros gaspillés », résume-t-il. [Pour des explications plus précises et plus proches de la réalité, voir ici les détails de la "saga Wakefield"Pour sa défense, Michèle Rivasi, tout en mettant en garde contre les « chasses aux sorcières », a assuré qu’elle ne connaissait pas la réputation d’Andrew Wakefield (dont la notoriété n’a pourtant fait que s’accroître ces dernières semaines, à la faveur de son rapprochement avec le nouveau président des Etats-Unis).  Cette précision n’a pu que raviver les critiques virulentes lancées contre elle. Yann Kindo s’interroge : « De deux choses l'une: soit on ne la croit pas (ce qui est mon cas), et on se dit que c'est une justification assez grotesque a posteriori, pour tenter (vainement) de sauver la face face aux critiques. Ou alors, on la croit, et on gobe le fait qu'elle a organisé tout ça "sans savoir". Mais du coup, on est forcés de se demander : c'est pareil sur tous les sujets, elle pérore et organise de la "contre-information" sans savoir de quoi ou de qui elle parle ? Si ça se trouve, les deux sont vrais en même temps : elle est un peu menteuse pour arrondir les angles, et elle est surtout très incompétente et raconte n'importe quoi ». [libre à Yann Kindo de croire Michèle Rivasi ou non, c'est son droit le plus strict, mais ça l'autorise à l'insulter ainsi ??? désolé mais pour ma part je ne peux croire un pareil roquet qui aboie dans tous les sens pour essayer de "noyer le poisson" son insultante suffisance n'a d'égale que sa plus profonde stupidité]

La tentation de l’alterscience bien partagée

Cette affaire Rivasi permet en tout cas aux blogueurs de mettre en évidence que la manipulation des faits n’est pas uniquement l’apanage des hommes politiques américains ouvertement anti science et ouvertement truffés de conflits d’intérêt. On notera à cet égard l’emploi récurent de termes que l’on retrouve fréquemment pour dénoncer les contre-vérités défendues par Donald Trump. « Michèle Rivasi s’est fait une spécialité de promouvoir différentes facettes de l’alterscience » écrit Yann Kindo. « On ne peut qu'être effaré par la légèreté manifestée à l'égard de la santé publique par une biologiste de formation qui se targue d'être une grande défenseuse de la santé publique. Elle est certes en bonne compagnie pour l'alterscience, l'alterpolitique et l'alteréthique, mais il n'empêche », lit-on  en écho sur le blog Agriculture, alimentation, santé publique… soyons rationnels.

Vous avez dit "lobby" ?

Cette dénonciation de la manipulation des faits par Michèle Rivasi est également l’occasion pour ces observateurs de mettre en évidence que la traque des conflits d’intérêt ne doit pas s’arrêter à ceux qui s’érigent en "lanceurs d’alertes". Yann Kindo qui se présente comme « militant d’extrême gauche » et ne doit donc pas être toujours un défenseur de l’industrie pharmaceutique fait ainsi cependant remarquer : « A noter que Michèle Rivasi, qui se présente comme un farouche opposante au lobby de l’industrie pharmaceutique, ne l’est en fait que quand cette industrie produit des pilules qui contiennent vraiment un principe actif, c'est-à-dire qui ont une chance  de pouvoir être efficaces. Au contraire, quand il s’agit de la fraction de cette industrie qui est quelque part la plus vénale, celle qui vend des pilules de vide aux gogos, Rivasi sait se faire le relais politique du lobby économique. Ainsi, elle se vante elle-même d’avoir favorisé la promotion de l’homéopathie vétérinaire au parlement européen ». [là encore, un dédain absolument ridicule de l'homéopathie et de toute médication qui ne soit pas chimique : c'est d'une stupidité navrante...] Surtout, les blogueurs rappellent que c’est sous la pression d’un puissant lobby anti vaccin qu’Andrew Wakefield a agi. Ce dernier a en effet été « subventionné par un cabinet d’avocats (argent venant de lobbies anti-vaccins) » nous rappelle ainsi Hervé Maisonneuve, tandis que Yann Kindo renchérit : « Cette publication [de Wakefield dans le Lancet, ndrl) est l’archétype d’une commande d’un lobby à un scientifique qui oublie soigneusement d’indiquer son conflit d’intérêt et qui manipule les données pour prouver ce qu’on lui avait demander de prouver (Wakefield avait touché plus de 400 000 livres d’un avocat qui voulait poursuivre un laboratoire pharmaceutique en justice) » explicite le blogueur de Mediapart. [je renvoie le lecteur à la saga Wakefield, et rappelle que l'industrie pharmaceutique est très loin d'être "blanche comme neige"]

Le rôle trouble de la presse

Enfin, quelques blogueurs regrettent le long silence des médias généralistes en France concernant la conférence que s’apprêtait à animer Michèle Rivasi, silence qui n’a été que tardivement brisé. Yann Kindo note ainsi que longtemps avant les journaux français «comme souvent, on pouvait déjà voir des articles dans la presse anglo-saxonne qui témoignaient de la colère de milieux médicaux et scientifiques face à cette initiative ». [forcément en colère, leurs intérêts ENORMES sont en jeu !!!] Est-ce parce que les médias français se montrent régulièrement indulgents (pour ne pas dire plus) avec certaines thèses en dépit de leur faille scientifique ? [quelles failles ??? celle de ne pas être commanditée par les lobbys officiellement admis, et la pensée unique bienséante ???] Yann Kindo le suggère en relevant par exemple à propos de Générations Futures qu’elle « produit à la pelle des études biaisées qui ne prouvent rien du tout mais qui trompent les journalistes incompétents et à travers eux le public. Celui-ci va alors plus se tourner vers les produits bio, conformément à ce qu’attendent les bailleurs de fond de  Générations Futures (qui dans ses études ne regarde jamais si il y a des traces de pesticides utilisés en bio, ça évite forcément d'en retrouver dans les échantillons) ». [là aussi, le lobby de l'agriculture chimique industrielle est de plus en plus confronté à la montée de l'agriculture bio, donc cherche à défendre ses intérêts quitte à raconter n'importe quoi, comme les énormités que l'on peut lire ici....]

Ainsi, la simple colère née de la tentative d’organisation au Parlement européen d’une conférence manifestement acquise aux thèses des anti vaccins [c'est vrai que ça fait "désordre" dans le landerneau des "pro-vaccins"] permet aux blogueurs d’élargir le champ de leur réflexion sur des sujets complexes, tels que les conflits d’intérêt ou encore le détournement des faits scientifiques. On s’en persuadera en relisant les blogs de :
Yann Kindo : https://blogs.mediapart.fr/yann-kindo/blog/290117/michele-rivasi-en-croisade-contre-la-science-et-la-sante-publique
Agriculture, alimentation, santé publique… soyons rationnels : http://seppi.over-blog.com/2017/02/rivasi-apres-les-rodomontades-le-silence.html
Et Hervé Maisonneuve : http://www.h2mw.eu/redactionmedicale/2017/02/au-secours-wakefield-revient-.html

Aurélie Haroche"

________________________

Cet article, est signé Aurélie Haroche, mais il est évident qu'elle se retranche prudemment derrière le "torchon" publié sur médiapart par le dénommé Yann Kindo. Ce qui m'amène à deux réflexions supplémentaires :

1. Depuis quand la science "officielle" en général et le Journal International de Médecine en particulier, accorde-t-elle un crédit à ce que peut diffuser un blog comme mediapart ?????

2. On peut dénoncer des conflits d'intérêts chez "l'adversaire", soit, mais pour cela, il faudrait commencer à balayer devant sa propre porte.... et là, un simple balai ne suffira pas .....

Et, dernier sujet de méditation, (pour ceux qui en sont capables) QUI, dans tout le secteur de l'INDUSTRIE DE LA MALADIE ORGANISEE (ci-devant système de santé) qui donc a intérêt à ce que la majorité de la population soit en bonne santé ???? Donc informée de ce qu'il faut faire pour conserver et entretenir son capital santé dans les meilleures conditions ???

Il ne faut pas chercher ailleurs POURQUOI la loi du silence règne de façon aussi intense dans notre belle démocratie.....

Et pour "remettre un tant soit peu les pendules à l'heure" un commentaire particulièrement documenté paru sur le site du JIM en réaction à cet article :

Papier ordurier !

Le 18 février 2017

A Bruxelles, étaient présents d'autres scientifiques, le Nobel Luc Montagnier, un éminent immunologiste croate (discipline pas entendue en France alors qu'elle est en 1ère ligne concernant les vaccins), un médecin allemand des maladies infantiles porte-parole de 400 autres, les scientifiques italiens Montanari et Gatti, découvreurs dans tous les vaccins humains de la présence de nanoparticules métalliques toxiques et qui viennent de publier dans 2 revues scientifiques américaines, résultats dans les mains actuellement de Robert F. Kennedy JR, à la tête d'une nouvelle commission d'expertise sur l'innocuité des vaccins ... bref que des rigolos d'après votre blogueur. 
J'ai toujours eu une profonde répugnance pour ceux qui accusent gratuitement, et sans aucune vérification des arguments et surtout des faits, mais n'en suis pas surpris vu l'appartenance de l'individu au totalitarisme d'extrême gauche, qui n'a à l'évidence pas visionné le film VAXXED. Ce qui me choque le plus est que cette accusation gratuite soit reprise ici par la signataire de l'article, dans quel but ? 

Toute cette prose n'est qu'un ramassis de calomnies infâmes et de diffamations et si j'étais M. Rivasi, j'en demanderais réparation par voie judiciaire car elle est parfaitement dans son rôle de questionnements quand l'intérêt de la Santé Publique est en jeu. 
A. Wakefield a été radié de l'Ordre pour le seul grief de n'avoir pas respecté le protocole de demande officielle pour prélever des échantillons sanguins d'enfants sains (qui ne fréquentent pas l'hôpital) pour servir de référents dans son étude. Son collègue d'étude, le Pr Smith, gastro-entérologue connu mondialement, mis aussi en cause, a été relaxé en appel par la Haute Cour de Justice Anglaise qui n'a rien trouvé à redire à l'étude publiée dans le Lancet. Wakefield n'avait ni l'argent ni le temps pour interjeter appel. Cette étude parue dans Lancet, puis retirée sous la pression du lobby pharma, a donc été réhabilitée mais aucun communiqué dans les médias. L'auteur de l'entreprise de démolition contre A. Wakefield, le journaliste Brian Deer, chien de garde du labo, avec la complicité du fils de Ruppert Murdoch, magnat de presse, et membre non exécutif du CA/ SKB/GSK et des autorités protégeant le dossier ROR s'étant tous ligués pour le seul motif qu'A. W. a été le seul expert des parties civiles victimes du vaccin ROR, (dont on avait même coupé l'aide juridictionnelle). Il fallait chèrement lui faire payer sa témérité. A.W. n'a jamais reçu aucune somme d'argent comme il est mentionné ci-dessus: c'est de la calomnie pure et simple!

Il n'est pas anti-vaccinal, seul argument opposable par ceux qui sont à court d'arguments.

Il a proposé aux autorités britanniques, à l'époque où il était expert, de préférer les vaccins monovalents (dont les ventes ont d'ailleurs fortement augmenté suite à ses déclarations, mais motus des autorités sur ce constat) plutôt que le ROR administré beaucoup trop tôt et responsable selon lui de l'autisme (comme de méningites démontrées quelques années auparavant par d'autres scientifiques).

Réponse des Autorités à sa recommandation : suppression du marché des monovalents pour ne pas ruiner le programme ROR ! La santé des nourrissons ? Tout à fait accessoire ! 
La censure du film Vaxxed en Europe, qui relate la fraude criminelle 2000/2002 du CDC d'Atlanta concernant la causalité MMR (ou ROR) avec l'autisme, a été adressée d'abord au Sénateur italien Bartolomeo Pepe organisateur de sa diffusion au Sénat par la Ministre de la Santé Beatrice Lorenzin, qui est ensuite intervenue auprès de son compatriote Antonio Tajani, Pt du Parlement Européen pour la diffusion prévue ce 9 fév. Puis censure à Paris par Anne Hidalgo pour la diffusion du 13 févr. Tout cela bien sûr sans voir le film, belle démocratie ! Le film a toutefois été diffusé partout dans des salles privées, à Rome, à Bruxelles (salle Lumen), à Paris (cinéma Elysées Biarritz - Georges V). Cette diffusion est prévue à l'échelle planétaire... donc patience.... 

Ce papier à l'évidence stérile, irresponsable, émanant d'un prof d'histoire-géo inexcusable (s'il existe) est à jeter à la poubelle car imbécile et aveugle; il en arrive même à ignorer les conséquences de Tchernobyl notoirement connues ou les effets nocifs des ondes électro-magnétiques aujourd'hui démontrées par les plus grands noms de la science indépendante. S'il veut crever des effets collatéraux des différents paramètres, libre à lui, qu'il ne critique pas ceux qui veulent défendre la Santé Publique contre l'appétit vorace des multinationales. 

L'économique n'a pas à primer sur la santé. 
Quant aux anti-dépresseurs, il ne sait évidemment pas de quoi il parle; et pour les vaccins encore moins. Donc assez de papiers orduriers! Et laissez travailler les rares députés responsables de l'intérêt général et de la Santé Publique mise à mal par des politiques corrompues. Bravo et tout mon soutien à Michèle Rivasi. 

Enfin de plus en plus de journalistes s'aperçoivent des bobards et contradictions proférés par les producteurs de vaccins nourriciers de leurs porte-voix, pseudo-scientifiques sans conscience. 

Ces mêmes journalistes observent les effets collatéraux jusque dans leur propre famille. L'omerta n'en a plus pour longtemps ! La bulle va exploser, entraînant avec elle la réputation de la Médecine Académique pervertie aux intérêts des labos. Novartis en a eu le pressentiment et l'intelligence en vendant à temps sa branche vaccins à GSK. 

Serge Rader, pharmacien 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Supercooking 26/02/2017 09:43

"On peut dénoncer des conflits d'intérêts chez "l'adversaire", soit, mais pour cela, il faudrait commencer à balayer devant sa propre porte.... et là, un simple balai ne suffira pas ....." Oui, même un Carsher, tellement c'est énorme...C'est vraiment scandaleux !