Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'information alternative et de la santé naturelle

Indigestion post-débat et pré-électorale

5 Avril 2017 , Rédigé par motarcs Publié dans #Géopolitique, économie, manipulations, #manipulations, #Géopolitique, #économie

Après la majorité de stupidités irréalistes habituelles débitées comme des leçons bien apprises par la plupart des "candidats", il faut se rendre à l'évidence : AUCUN, (sauf Cheminade à un moment donné et très rapidement) n'a remis en cause l'origine et la finalité de la dette dite publique des Etats.....

http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/presidentielle-ce-qu-il-faut-retenir-du-grand-debat-a-onze-candidat-par-candidat_2130575.html

Donc TOUS seront à la merci du système financier actuel qui vit en quelque sorte ses dernières heures..... Je rappelle pour les "aveuglés" par Macron (il y avait une personne assise juste derrière lui qui bavait littéralement en opinant continuellement du chef comme un âne) que c'est un de ses anciens "collègues", directeur de Banque Rotschlild comme lui, l'ex-Président Georges Pompidou qui a décrété en France que la Banque de France ne pourrait plus prêter de l'argent à des taux d'intérêts préférentiels à l'Etat, mais que ce dernier devrait rechercher ses financements sur les marchés privés.... C'est très exactement là que l'on trouve l'origine de notre dette "publique" contractée dans des banques privées.... (ça a été pareil simultanément dans tous les autres pays occidentaux). Ceci après avoir auparavant décrété que dorénavant ce n'est plus l'or qui servira d'étalon pour les monnaies mais le dollar américain.

Si un ou plusieurs pays (Allemagne, France, USA, par exemple) faisaient comme l'Islande, c'est à dire refuser de payer cette dette artificielle, et virer les banquiers pourris, c'est l'écroulement instantané de toute la finance, qui ne survit que grâce à du crédit....
Toute la politique actuelle, d'un bout à l'autre de l'échiquier est pieds et poings liés par la finance qui tient les cordons de la bourse. AUCUN (surtout pas les plus extrémistes) ne peut s'en affranchir. AUCUN ne peut prédire ce qu'il adviendra du "nouveau" Franc Français si nous sortons de l'Europe.

L'exemple d'Asselineau de la Suisse est un très mauvais exemple : la Suisse ne survit QUE grâce à ses banques !!!! La Grande-Bretagne n'est pas encore ressortie de l'Europe où elle n'est jamais entrée complètement puisqu'elle a conservé sa monnaie. Sa sortie sera donc forcément plus aisée. A voir toutefois comment les marchés financiers vont coter la £ivre Sterling une fois le Brexit totalement consommé, soit d'ici deux ans minimum. C'est pourtant François Asselineau qui a asséné quelques vérités parfaitement documentées et que personne n'a pu contester.... Mais QUE pourrait-il faire s'il était élu ???

Nous avons vu ce qu'il est advenu de JFK qui, entre autres, voulait remettre le dollar US émis par la FED en question ....

Kennedy a émis un l’ordre exécutif 11110 qui rendait essentiellement impuissant le système de Réserve Fédérale. Ce syndicat criminel international est un cartel bancaire privé qui est tout sauf fédéral, puisque ses propriétaires sont plus étrangers que américains. Comme le président Andrew Jackson, il savait que la Fed devait disparaître pour que les Etats-Unis puissent cesser d’être les esclaves de leur dette. Inutile de préciser que les banquiers du nouvel ordre mondial n’ont pas toléré une telle audace, et que Kennedy savait très bien qu’il en paierait le prix fort.

‘Le 4 juin 1963, Kennedy a signé l’ordre exécutif 11110 qui demandait l’émission de 4.292.893.815 (4,3 milliards) de dollars Américains par le Trésor plutôt que par le système traditionnel de la Réserve Fédérale. Le même jour, il a signé une loi proclamant que les billets d’un et de deux dollars devaient être convertibles en or et non en argent, ce qui a permis de renforcer la devise Américaine affaiblie.

Comment donc peut-on imaginer qu'un quelconque Président d'un pays important comme l'Allemagne , la France, ou l'Angleterre par exemple, puisse couper le cordon ombilical que la FED et la Banque Mondiale maintiennent bien serré autour du cou de la plupart des pays industrialisés "occidentaux".

Le fait que par ailleurs les pays "émergents" et non occidentaux comme le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud sont en train de créer un "contre-pouvoir" financier et économique sous l'acronyme BRICS pour s'affranchir de la FED et de la Banque Mondiale. 

D'ici là, l'Europe risque d'imploser, car cet automne c'est les élections fédérales en Allemagne, et rien ne dit que "la" Merkel sera réélue.... celle-ci étant de plus en plus contestée, ce qui pourrait changer un peu, beaucoup, voire complètement la donne....

L'Euroscepticisme gagne de plus en plus de terrain, dans toutes les couches sociales, dans tous les "bords" politiques. Nous assistons chez ceux qui veulent coûte que coûte tenter de sauver ce qui peut l'être de l'Europe (un puzzle improbable que même Picasso n'aurait jamais pu imaginer même dans ses délires les plus fous). Car enfin, comment peut-on espérer mettre sur le même bateau des pays aussi dissemblables...que l'Allemagne et .. la Croatie, et de vouloir d'un autre côté ne prendre des décisions qu'à la majorité absolue de tous les  membres ? Autrement dit lorsqu'un décret européen doit être soumis au vote il suffit qu'un seul membre s'abstienne ou vote contre pour que ce décret ne passe pas ?! C'est d'une totale inconscience, car AUCUN des pays ne gouverne ainsi à l'intérieur même de ses frontières.

Nous sommes dans le fond d'une impasse : l'Europe est sur le point de s'écrouler, autant parce qu'elle aura elle-même initié le tsunami de réfugiés plus économiques que politiques qui la submerge, que parce qu'elle n'a pas réussi à se donner les moyens concrets d'arriver à mettre en pratique l'idée de départ, et nul ne peut prédire ce qu'il adviendra ensuite. Ni ceux qui veulent rester à bord du "Titanic" en continuant à beugler leurs idioties, ni ceux qui prétendent sauter dans les chaloupes de sauvetage.......

Rappelons que les tous premiers balbutiements de l'Europe remontent à l'immédiat après-guerre des années 1950 où l'on a vu le Chancelier allemand Adenauer et le Général De Gaulle vouloir "fumer le calumet de la paix ensemble" après s'être entre-tués pendant des décennies (de 1870 à 1945 ...). Ça a été le début de la mise sur les rails du train de l'Europe qui maintenant fonce dans le mur sans conducteur.....

Wait and See....

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article