Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de l'information alternative et de la santé naturelle

Les 5 intox autour des Gilets jaunes

8 Décembre 2018 , Rédigé par motarcs Publié dans #Environnement, #Environnement, pollutions, climat, #Ethique, #Géopolitique, économie, manipulations, #climat, #pollutions

Depuis des semaines, la colère gronde dans les rues.  

Les français aspirent en masse à des changements radicaux.   

Ils en ont marre de se faire taxer de plus en plus alors qu’ils reçoivent de moins en moins en retour.

 

L’heure n’est plus aux réformichettes, mais bien à une remise en cause profonde de la politique du gouvernement.  

Il est aussi évident que les gilets jaunes expriment leur ras-le-bol. 

  • Marre d’être matraqués par une fiscalité écrasante.  - Marre de voir les services publics sans cesse rabotés
  • Marre de voir l’accentuation d’une politique favorable aux nantis

 La taxe sur le carburant n’a été que la goutte de trop, l’étincelle qui a tout fait exploser.

 

Malgré ces signaux limpides venant directement des citoyens, le gouvernement a tenté d’esquiver au moyen de 5 manipulations.

 

Dans ce dossier rigoureusement sourcé je prouve que le gouvernement, et bien souvent les médias, ont tenté de manipuler l’opinion publique contre le mouvement des Gilets Jaunes.

 

Voici donc les 5 intox à propos des gilets jaunes :  

 

Intox n°1 : Il s’agit d’un mouvement minoritaire et non représentatif !

 

Le 24 novembre, Monsieur Castaner, Ministre de l’Intérieur donne les chiffres de la manifestation du weekend : « 106 301 manifestants sur l’ensemble du territoire national. » [1]

 

Connaître le nombre de manifestants de manière si précise est évidemment impossible. Selon les photos et les observations de nombreux journalistes, ce chiffre est (on s’en doute) largement en-dessous de la réalité. [2]

 

Affirmer une telle absurdité avec autant d’aplomb relève soit de l’incompétence soit de la manipulation la plus crasse (ou même de la combinaison des deux).

 

Mais le ministre a tout intérêt à minimiser ce mouvement populaire des Gilets Jaunes.

 

Le gouvernement est censé être « la représentation du peuple et de sa volonté ». Les mouvements d’opposition seraient donc contraires à la volonté des français !

 

Les élites, comme Monsieur Castaner, pensent être le « sommet » du peuple. Et vous, vous ne seriez que « la base » qui doit se soumettre aux élus.

 

Il s’agit donc pour ces élites de décrire les Gilets Jaunes comme quelque chose de marginal, de minoritaire et de peu d’importance. La « volonté du Peuple » a été validée par les urnes et ne doit plus être entravée, surtout pas par les Gilets Jaunes !

 

Pourtant, les sondages montrent que les français soutiennent cette révolte à plus de 80%. [3]

 

La vérité factuelle est donc que si la « Volonté du Peuple » se trouve quelque part, c’est bien dans la révolte des Gilets Jaunes.  

 

Intox n°2 :  Les gilets jaunes : un mouvement d’extrémistes idéologiques !

Pour disqualifier le mouvement, le gouvernement essaie de rapprocher les Gilets Jaunes d’une minorité politique extrémiste.

 

Les qualificatifs les plus absurdes fusent : les Gilets Jaunes c’est la Peste Brune ! [4]

 

Ce sont les mots inacceptables du ministre de l’Action et des Comptes publics : M.

Darmanin. 

Il affuble aux Gilets Jaunes une couleur qui n’est pas la leur alors qu’il n’est pas capable d’en avoir une lui-même. En bonne girouette, il a retourné sa veste pour se retrouver dans le parti gouvernemental !

 

La technique est éculée : marginaliser les manifestants en les faisant passer pour de dangereux extrémistes. Et si on peut au passage égratigner le FN, on fait d’une pierre deux coups.

 

Le parti au pouvoir renchérit, en pire. Il diffuse la photo complètement bidon d’un homme faisant soi-disant un salut nazi : une véritable manipulation perpétrée par le rapporteur de la commission à l’origine de la loi sur les fakes news, un comble ! [5] Mais le mensonge ne prend pas… c’est un peuple uni mais de tous horizons qui s’est rassemblé ces dernières semaines.

 

Les casseurs existent bien. Mais ils proviennent quasi exclusivement de l’extrême gauche et ne s’en cachent pas. Ils sont du reste à distinguer totalement des manifestants par le fait qu’ils n’ont d’autre but que de laisser libre court à leur violence. 

 

Aucune revendication citoyenne de ce côté-là !

 

Chercher une idéologie « nauséabonde » au mouvement des Gilets Jaunes c’est être l’idiot qui regarde le doigt quand le peuple montre la lune. C’est aussi une manipulation honteuse et indigne d’un parti gouvernemental.

  

Intox n°3 : Les Gilets Jaunes sont juste des gens violents

 

L’existence d’éruptions de violence ces dernières semaines est indiscutable. Cela reste cependant un élément marginal d’un mouvement populaire largement pacifiste et qui exprime la colère d’une population à bout de souffle.

 

Les médias et le gouvernement ont largement exagéré la violence du mouvement en vue de le décrédibiliser.

 

La ficelle est un peu grosse…

 

BFM ouvre les hostilités en affirmant que toute une rue a été dépavée par les manifestants violents. En réalité c’était une erreur : la rue était en travaux ! [6]

 

Le pire c’est qu’ils le savaient… car ils l’avaient annoncé eux-mêmes quelques jours plus tôt ! [7] 

 

Au lendemain du duplex du 26 novembre, le journaliste de BFM s’est fendu d’un message d’excuse : « J’ai fait une erreur et je le reconnais volontiers […] Une erreur cela peut arriver aussi en exerçant son métier. » 

 

Si c’est sans doute une faute professionnelle, cela montre une chose : Il y un penchant inquiétant à décrire les manifestations comme des actes de violence aveugle plutôt que comme un ras-le-bol légitime et réfléchi.

 

Mais le gouvernement ne fait pas mieux que BFM ! 

 

Castaner a affirmé que sa maison avait été « attaquée » alors que les manifestants s’amusaient devant le portique de sa maison. On ne peut définitivement pas parler d’attaque lorsque les manifestants prennent la pose avec les forces de l’ordre… [8] [9] 

 

Que penser du président qui, pour répondre à la colère et au désespoir du peuple français fait des emphases sur le fait qu’il ne « tolérera jamais la violence ». [10]

 

Mais où est sa responsabilité pour lutter contre la violence au moment où ses services d’ordre n’arrivent même pas à protéger un monument central de la mémoire de guerre française : l’Arc de Triomphe ! 

 

Il ne veut pas tolérer la violence… mais l’Etat est en ruine : les forces de l’ordre, occupées à assurer la sécurité des administrations, étaient incapables d’arrêter le moindre petit casseur. 

 

Pourtant, pour récolter des amendes pour excès de vitesse, il y a du monde ! La limitation à 80 km/h va rapporter 1,23 milliard d'euros en 2019, soit 50% de plus qu'il y a trois ans ! [11]

 

Le mouvement des Gilets Jaunes, largement pacifiste, a été le témoignage de l’incapacité de l’Etat français à s’occuper du cœur de sa fonction : assurer l’ordre public.

 

Ce n’est pas la démonstration de la violence du peuple français, seulement la démonstration de la faillite de l’Etat et de la dégradation de l’ordre public.

  

Intox n°4 : C’est une révolte petite bourgeoise ! 

 

D’autres voix, souvent bien situées dans le monde du fonctionnariat et des professions subventionnées, dénoncent cette manifestation comme une révolte bourgeoise.

C’est l’hôpital qui se fout de la charité !

 

Certains citadins qui se disent « éco-conscients » ne comprennent pas ces provinciaux qui ne veulent soidisant pas faire d’efforts pour la transition écologique.

 

Ils ne comprennent pas qu’une majorité de la population n’en peut simplement plus d’être traitée comme un troupeau de vaches à lait dont le seul but est de payer des taxes. 

 

Dans les zones rurales, l’essence ou le diesel sont indispensables à tous leurs déplacements. Pas de métro ou de lignes de bus ! 

 

Il est facile de critiquer l’utilisation des transports individuels quand on vit au cœur de la capitale.

 

C’est un signe du gouffre qui sépare une classe, largement citadine, qui vit aux mamelles de l’Etat et une population rurale qui est une contributrice nette à l’impôt.

 

Fait intéressant, on retrouve dans la classe opposée aux Gilets Jaunes des anciens révolutionnaires de mai 68, à l’image de Daniel Cohn-Bendit qui, aujourd’hui, se retrouve du côté des partisans du système. [12]

 

Une image saisissante quand on sait que la révolte des Gilets Jaunes est la plus importante depuis Mai 68. 

 

Quand on vit paisiblement sans le souci de savoir si on pourra boucler le mois et qu’on utilise les transports publics (aussi largement payés par les contribuables), on ne devrait pas avoir la prétention de juger qu’une révolte contre une taxe écologique est « petit bourgeoise ». 

 

La critique moraliste d’une certaine gauche « caviar » qui vit loin des préoccupations de la majorité des français passe très mal. Se faire traiter de « bourgeois » par les nantis du système ne peut qu’aggraver la situation !

 

Intox n°5 : C’est une manifestation contre l’écologie !

 

L’argument ultime pour dénoncer cette manifestation, c’est ce que j’appellerai le chantage à la fin du monde.

Macron, en pleine révolte, réalise l’exploit de publier un tweet aussi mensonger que catastrophiste : « Toutes les dix minutes un Français meurt du fait de la pollution ».

 

Le monde scientifique a déjà répondu pour dénoncer ce mensonge hallucinant de la part du chef de l’État lui-même. [13]

 

Ce qui est grave, outre le mensonge sur les chiffres, c’est que le président répond à la gronde populaire par un jugement des plus odieux : votre

révolte et vos petits problèmes personnels nient la mort de dizaines de milliers de personnes.

 

Au contraire, les sondages montrent que les Français sont largement préoccupés par les problèmes de pollution et d’écologie. [14] 

 

Ce n’est évidemment pas pour le « droit de polluer » qu’ils se sont soulevés… mais bien parce qu’ils n’arrivent pas à joindre les deux bouts.

 

Faire dans le catastrophisme et le moralisme alors que la France est un des pays les plus propres et qui fait beaucoup d’efforts dans ce domaine est déplacé et inacceptable.

 

C’est une preuve de plus du mépris d’un président déconnecté des réalités populaires.

 

Finalement, qu’attendre du gouvernement ?  

 

Le gouvernement ne peut plus temporiser en utilisant ces manipulations indignes. 

 

Aujourd’hui, il se contente de proposer un « moratoire » : il ne fait que repousser l’échéance pour mieux enrayer ce mouvement dans le laps de temps.

 

Autre pantalonnade : le gouvernement promet des aides ponctuelles aux personnes en difficulté telles que l’augmentation des primes pour changer de voitures et l’extension du chèque énergie pour les foyers modestes… [15]

 

Au pire un os à ronger, au mieux une nouvelle usine à gaz d’aides et de subventions qui ne fait que repousser le problème. 

 

Cela va coûter cher au contribuable et fera encore gonfler un Etat déjà pléthorique. 

 

Après nous avoir cassé les jambes avec sa fiscalité, le gouvernement nous offre une chaise roulante… 

 

Et il a fallu se battre pour avoir la chaise ! 

 

Frédéric Duval

Le Vaillant Petit Économiste

 

Sources : 

 

[1]https://www.youtube.com/watch?v=lzIIiZFyDDc

 

[2]https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/gilets-jaunes-christophe-castaner-annonce-

8000-personnes-mobilisees-a-paris-dont-5000-sur-les-champs-elysees-1119966.html

 

[3]https://www.lexpress.fr/actualite/societe/7-francais-sur-10-soutiennent-toujours-lesgilets-jaunes_2051528.html

 

[4]https://www.youtube.com/watch?v=vQ3ofKCp_9M  

 

[5]https://www.youtube.com/watch?v=eZrGJH0jKfc  

 

[6]https://twitter.com/santiarnaud/status/1066599250409254913?ref_src=twsrc%5Etfw%7

Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1066599250409254913&ref_url=https%3A%2F%2

 

[7]https://www.bfmtv.com/societe/les-travaux-de-la-piste-cyclable-des-champs-elyseesont-commence-1540619.html

 

[8]https://www.huffingtonpost.fr/2018/11/23/castaner-affirme-que-sa-maison-a-eteattaquee-par-des-gilets-jaunes_a_23598717/

 

[9]https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/on-a-joue-a-1-2-3-soleilles-gilets-jaunes-de-forcalquier-dementent-avoir-attaque-la-maison-decastaner_3049697.html

 

 [10]http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2018/12/01/25002-

20181201ARTFIG00171-gilets-jaunes-je-n-accepterai-jamais-la-violence-declare-emmanuelmacron.php  

 

[11]https://www.bfmtv.com/economie/radars-la-limitation-a-80-kmh-va-rapporter-gros-a-letat-1536752.html  

 

[12]https://www.lepoint.fr/politique/daniel-cohn-bendit-la-taxation-ecologique-est-juste-

17-11-2018-2272174_20.php

 

[13]https://www.europeanscientist.com/fr/opinion/pollution-de-lair-38-000-morts-paran/?fbclid=IwAR3awW1Q58uNvMz35zxxNjb-ZvDT2J6LjqlgoH-GX2UrqMpsVVfhJSVy31Q

 

[14]http://www.journaldelenvironnement.net/article/la-pollution-de-l-air-et-le-climatpremieres-preoccupations-des-francais,69030    

[15]https://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/0600143323623-prime-a-lacasse-cheque-energie-ce-qui-va-changer-avec-les-mesures-de-lexecutif-2221712.php   

 

A cette analyse très pertinente, il convient d’ajouter plusieurs précisions.

 

Le gouvernement prétend nous faire payer plus cher le gas-oil indispensable aux moteurs diesel, qui nous ont été imposés, jusqu’à leur récente diabolisation, sous prétexte d’en affubler le prix d’une « taxe carbone », soi-disant destinée à lutter contre le changement climatique. En plus de l’augmentation de prix qu’il a décidé pour en égaliser le prix par rapport à l’essence. Ceci en quelques mois.

 

Or, ce que j’appelle l’hystérie du réchauffement climatique dû essentiellement aux activités humaines générant un gaz à effet de serre infernal, le CO², est une monstrueuse arnaque, inventée de toutes pièces pour lever des « taxes carbone », qui sont en fait des permis de polluer.

 

Or, il faut savoir que de nombreux scientifiques s’insurgent contre ce qui est devenu un dogme pour des bobos écolos qui arrivent à laver le cerveau à de larges couches de la population.

 

Leurs principales objections :

  • Le CO² est un gaz qui est 1.52 fois plus lourd que les deux principaux gaz de l’atmosphère, l’azote et l’oxygène. Ces deux gaz représentent à eux deux 78.09% + 20.95% soit 99.04 %.

Le dioxyde de carbone total représente 0.035% !

Or la part humaine de ces 0.035% est de 0.92%, ce qui équivaut à dire que : (100% - 0.92%) = 99.08% du CO² total n’est PAS D'ORIGINE HUMAINE !

Dans ces conditions, même à supposer que le CO² puisse atteindre les hautes couches de l’atmosphère pour y faire l’effet de serre qu’on lui attribue, grâce par exemple à des courants d’air chaud ascendants et une faible pression atmosphérique, il n’est pas possible qu’il puisse s’y maintenir, étant donné sa densité de 1.52 !

On constate d’ailleurs très facilement ce phénomène dans les grandes villes, ou l’ENSEMBLE des gaz de densité supérieure à l’azote et à l’oxygène stagnent au niveau du sol lorsque la pression atmosphérique est élevée.

Les mineurs connaissent d’ailleurs très bien ce phénomène.

  • Des carottes glacières prélevées dans les glaces de l’antarctique ont été scientifiquement étudiées. Or il a été constaté que l’augmentation du taux de CO² SUIVAIT l’augmentation de la température d’environ 800 à 1000 ans.

Si c’était le CO² qui en est responsable ce devrait être l’inverse !!!

 

Il est vrai que le CO² humain s’est accru de 40% en 150 ans, c’est-à-dire que nous sommes passés de 0.7% à 0.9%. Quelle belle affaire !

 

Sans compter les interprétations hasardeuses du GIEC (Groupe d’Experts International sur l’Evolution du Climat), qui ont plus ou moins « nivelé » dans leur fameuse courbe dite en crosse de hockey les variations climatiques précédentes, autant dans un sens que dans l’autre pour tenter d’accréditer leur thèse.

 

Enfin les balises de mesure utilisées actuellement sont réparties de façon non homogènes sur la surface terrestre …. , alors que les 2/3 de la surface terrestre sont couvertes par les océans.

 

Se focaliser sur les voitures et le CO² produit autant pour leur fabrication et leur recyclage que leur utilisation constitue donc au minima une erreur, pour ne pas dire une manipulation, voire une escroquerie.

  • Prétendre ensuite que le climat devrait être stable est aussi un raccourci scientifiquement inacceptable. Il a toujours varié, indépendamment des activités humaines, et bien avant l’ère industrielle.

Parmi tous les adeptes du dogme du CO², personne ne se pose la question de l’influence des variations du champ magnétique terrestre et des particules solaires qui bombardent la terre en permanence, ni de l’activité solaire. Mais ces points ont une importance bien plus grande que le taux de CO² humain.

 

Ceci dit, il est bien évident que TOUTES les pollutions humaines, chimiques, électromagnétiques et environnementales (plastiques, par exemple) doivent être stoppées TOUT DE SUITE, et non pas dans un lointain horizon, par commodité….

 

Enfin les voitures 100% électriques, ou hybrides rechargeables sont très loin d’être plus écologiques que les voitures diesel récentes (équipées de filtres à particules), puisqu’elles nécessitent des sources d’électricité fournies à plus de 70% en France par le nucléaire, qui ne rejette pas de CO², mais de la vapeur d’eau (les panaches des « cheminées » des centrales. Et la vapeur d’eau elle est un « gaz » dont l’effet de serre est infiniment plus « efficace » que le CO² !!! En Allemagne de plus on a remis des centrales à charbon en service pour remplacer les centrales nucléaires arrêtées…. Reculer pour mieux sauter, en somme !

 

Pour toutes les lectrices et tous les lecteurs qui désireraient approfondir le sujet voici deux liens à lire :

 

http://infoalternative.over-blog.fr/2018/11/co-non-coupables.html

 

http://eduscol.education.fr/obter/appliped/circula/theme/atmos22.htm

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article