Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'information alternative et de la santé naturelle

Le vaccin de la grippe a été moins efficace cet hiver

2 Avril 2013 , Rédigé par motarcs Publié dans #Vaccinations

La plus longue épidémie de grippe saisonnière observée depuis trente ans à peine terminée, selon les réseaux de surveillance, l'évaluation du vaccin pour la saison 2012-2013 montre une baisse significative de son efficacité globale, passant de 70-75 % habituellement à 50 % cette année.

Selon le site Internet du Nouvel Observateur, l'efficacité du vaccin contre la grippe a été diminuée d'un quart en raison d'un problème dans le processus de préparation du vaccin de cet hiver, pour la première fois dans l'histoire des vaccins commercialisés.

TRANSFORMATION PENDANT LA PHASE DE CULTURE

L'évaluation de l'efficacité du vaccin 2012-2013 a été estimée dans le cadre de l'étude I-MOVE de l'European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC).

Un incident au cours de la toute première phase de fabrication du vaccin est à l'origine de cette baisse d'efficacité. "Cette modification est passée totalement inaperçue, car elle n'avait a priori aucune incidence", explique au micro d'Europe1 le Pr Bruno Lina, directeur du centre national de référence de la grippe. "Ce n'est qu'après que l'on s'en est rendu compte." A ce moment-là, il était déjà trop tard : re-préparer les souches prend en effet plusieurs mois, et le vaccin n'aurait jamais été prêt à temps pour l'hiver.

Le vaccin contre la grippe se compose de trois souches. Cette année, en plus du A H3N2, le produit commercialisé contenait les virus A H1N1 et B H1N1. Le virus A H3N2, s'est transformé pendant la phase de culture. A l'arrivée, le virus n'était plus exactement le même que celui qui se propageait dans la nature, et le vaccin n'était donc plus totalement adapté. En France, ce sont les souches A H1N1 et B H1N1 qui ont le plus circulé. L'impact de la transformation a donc été limité. Mais A H3N2 est une souche dangereuse pour les personnes âgées. Les autorités sanitaires pourraient donc constater d'ici à quelques mois une surmortalité chez les personnes âgées cet hiver. "Mais pour l'instant, il est beaucoup trop tôt pour dire si cela a eu une conséquence ou pas", conclut le Pr Lina.

[NDLR : Il est bien évident que le Pr Bruno Lina et avec lui, l’industrie pharmaceutique ne vont jamais concéder que le vaccin ne protège JAMAIS de quoi que ce soit, pas plus de la grippe que quoi que ce soit d’autre. Il n’y a qu’à voir autour de nous les « fausses » grippes qui se déclarent CHEZ LES PERSONNES VACCINEES, alors que les non-vaccinés n’ont aucun problème…. Les anticorps formés par notre organisme lorsqu’ils sont « confrontés » à l’inoculation des souches vaccinales additionnées à tous les soi-disants « stimulants du système immunitaire » comme l’aluminium, le mercure et autres de l’agression vaccinale, ces anticorps donc ne seront JAMAIS les mêmes que ceux dont nous avons besoin pour lutter contre le virus grippal « naturel » (si nous admettons la « réalité » (controversée) de « l’agression » virale venue de l’extérieur…).

Voir ici une autre façon de voir la réalité vaccinale 

Enfin, le cocktail molotov qui résulte du mélange des souches H1N1 et H3N2 relève de l'acte criminel. Je rappelle que le H1N1 est extrêmement contagieux, mais dans la très grande majorité des cas très bénin, par contre le H3N2 est lui très peu contagieux mais potentiellement mortel pour l'être humain.

Pour se "défausser" devant l'afflux de personnes contaminées par le H3N2, on vient nous raconter que la souche vaccinale aurait muté pendant sa culture .....

Or, une simple réflexion nous oblige à nous poser une question essentielle :

Selon "l'aveu" des autorités, c'est le H3N2 qui a 'causé des dégâts" épidémiques cette année.

Or c'est précisément cette souche qui a été mise dans le vaccin .....

N'importe quel biologiste un tant soit peu honnête vous dira que si l'on mélange des souches différentes dans une culture....... il en résultera forcément des mutations.

Ce qui permet de penser que mélanger une souche dite "porcine" (H1N1), très bénigne pour l'homme, bien que très contagieuse, avec une souche dite "aviaire" (H3N2), au contraire très peu contagieuse mais très dangeureuse pour l'homme, consiste à fabriquer une mixture résultante TRES DANGEUREUSE pour l'homme, puisqu'elle contient des "mutants" qui seront à la fois très contagieux et très dangeureux.....

Ce qui ne peut qu'ajouter de l'eau au moulin des conspirationnistes ....

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article