Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'information alternative et de la santé naturelle

Les pollueurs sont aussi les législateurs

5 Août 2011 , Rédigé par motarcs Publié dans #Géopolitique, économie, manipulations

Un article paru à la une du Monde et qui démontre, une fois de plus que les grands groupes de pression économiques ont aussi leurs "entrées" aux pouvoirs législatifs des divers pays.

Climat – énergie : comment Exxon et BP « aident » à rédiger les lois américaines

Exxon, BP, Koch Industries et de nombreux autres industriels de l'énergie ont payé pour fournir à des parlementaires d'Etats américains des textes législatifs visant à faire sortir ces Etats des marchés d'échange de quotas d'émission de gaz à effet de serre lancés outre-Atlantique.

Ce scoop de l'agence d'information économique Bloomberg ne révèle vraisemblablement qu'une face émergée de l'iceberg.

Exxon, BP, Koch Industries et bien d'autres firmes du pétrole et du charbon payent chaque année quelques dizaines de milliers de dollars pour siéger aux côtés de membres de parlements d'Etats américains au sein d'un forum, l'American Legislative Exchange Council (Alec). La finalité de ce forum fondé en 1973 (en fait une forme élaborée de lobby) consiste à promouvoir une "bonne politique conservatrice", selon l'expression de l'un de ses porte-parole.

Exemple. Dans une résolution présentée en mars au congrès de l'Etat de l'Oregon, rédigée en termes identiques un an plus tôt lors d'une convention de l'Alec, on peut lire :

"Il n'existe pas d'analyse économique crédible des coûts associés aux quotas de réduction (d'émission) de carbone. (...) Il faudrait sacrifier un montant énorme de croissance économique pour obtenir une réduction d'émission de carbone qui n'aurait pas d'impact appréciable sur les concentrations globales de dioxyde de carbone."

[Think Progress]

Sur le site de l'Alec figurent de nombreux autres "modèles de législation". Ces textes semblent couvrir à peu près tous les domaines de la politique industrielle et environnementale américaine. Seuls les membres de l'Alec y ont accès.

Le financement et le fonctionnement internes de l'Alec demeurent "mal connus", note l'agence Bloomberg au terme d'une enquête approfondie.

Exxon et Koch Industries sont réputés pour leur soutien à toute politique hostile à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Mais une influence aussi directe de l'industrie sur le législateur américain n'avait pas jusqu'ici été mise au jour.

[Si vous vous dites que de telles choses ne peuvent arriver qu'aux Etats-Unis, vous vous trompez. Je tâcherai de résumer quelques exemples récents de la façon dont, en Europe aussi, la politique industrielle et environnementale a pu ployer sous l'influence des firmes les plus riches et les plus polluantes.]

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article