Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'information alternative et de la santé naturelle

Pour les inconditionnels des chimiothérapies

3 Décembre 2010 , Rédigé par motarcs Publié dans #Cancer, Sida, maladies diverses

Quelques déclarations de spécialistes en médecine.... mais qui ne sont pas publiées dans les médias "contrôlés" de près ou de loin par Big-pharme.

 

Dr Albert BRAVERMAN

"De nombreux concérologues recommandent la chimiothérapie pour pratiquement toutes les tumeurs, avec un optimisme non découragé par un échec quasi immanquable".

La Cancérologie dans les années 1990, Ed. Lancet (1991, vol.337, p901)

 

Dr Thomas DAO

"Malgré l'usage répandu de la chimiothérapie, le taux de mortalité par cancer du sein n'a pas changé des 70 dernières années".

News England Journal of Medecine, mars 1975, vol.292, p 707.

 

Dr Allen LEVIN

"La plupart des patients atteints de cancer dans ce pays meurent de la chimiothérapie. La chimiothérapie ne fait pas disparaître le cancer du sein, du côlon, du poumon. Cela est prouvé depuis plus d'une décennie et pourtant les docteurs utilisent toujours la chimiothérapie pour soigner les tumeurs".

The Healing of Cancer (Guérir le cancer), 1990.

 

Enquête internationale du Dr Ulrich ABEL

Epidémiologiste allemand de la Heidelberg-Mannheim Tumor Clinic, le Dr Ulrich ABEL a réalisé une analyse détaillée de tous les essais cliniques jamais effectués sur la chimiothérapie. Il a écrit à plus de 350 centres médicaux à travers le monde, en leur demandant de lui envoyer tout ce qu'ils avaient publié sur le sujet. Puis il a passé en revue les documents publiés sur la chimiothérapie. L'analyse lui a pris plusieurs années et les résultats sont stupéfiants :

 

"Le taux de réussite global de la chimiothérapie à travers le monde est consternant, et il n'y a tout simplement aucune preuve nulle part indiquant que la chimiothérapie peut prolonger de façon sensible la vie des patients souffrant des cancers organiques les plus courants".

 

Le Dr ABEL décrit la chimiothérapie comme "un terrain vague scientifique" et affirme qu'au moins 80% de la chimiothérapie administrée à travers le monde est inutile; or curieusement, ni le médecin ni le patient ne souhaitent généralement renoncer à la chimiothérapie, même si rien ne prouve que ça marche !

(The Lancet, 10 août 1991)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article