Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de l'information alternative et de la santé naturelle

Que savons-nous en 2014 des ondes électromagnétiques qui nous entourent ?

Rédigé par motarcs Publié dans #Environnement, #pollutions, #climat

Elles se subdivisent en deux catégories principales :

Les ondes électromagnétiques naturelles qui nous concernent sont de diverses origines et nous n’avons que relativement peu d’influence sur elles.

Il s’agit, pour les plus importantes, du rayonnement cosmique, solaire, et tellurique.

Certaines de ces ondes peuvent être nocives, le fait qu’elles soient naturelles n’est pas, comme pour tout chose une garantie d’innocuité ! Ce sujet sera abordé par la suite séparément.

Les ondes électromagnétiques artificielles, fabriquées par les activités humaines.

Elles sont produites par de plus en plus d’appareils dans notre environnement immédiat ou non, ce qui fait que nous baignons en permanence dans une espèce de bouillie qui se compose pour les plus importantes : toutes les émissions de Télévision et de Radio, les communications radio des avions, bateaux, radars d’aéroports, téléphones fixes et mobiles, tout ce qui tourne autour des ordinateurs, tablettes, à savoir Wi-fi, Bluetooth, les écrans et claviers d’ordinateurs et de télévision, les « fours » à micro-ondes, jusqu’aux installations électriques 220 volts de nos maisons, sans compter les fils à basse, moyenne et haute-tension qui pendent entre les pylônes dans la campagne et les villes. Sans oublier les voitures modernes, qui sont truffées d’électronique, bluetooth, GPS et autres gadgets… A noter que s’il y a 4 passagers dans une voiture qui ont chacun leur téléphone portable en poche, ou pire, dans un autocar avec une cinquantaine de passagers qui ont chacun un téléphone portable en poche ou dans le sac à main…. la « dose » de rayonnements est loin d’être négligeable !

Elles se subdivisent en deux catégories principales :

Les ondes électromagnétiques naturelles qui nous concernent sont de diverses origines, et nous n’avons que relativement peu d’influence sur elles.

Il s’agit, pour les plus importantes, du rayonnement cosmique, solaire, et tellurique.

Certaines de ces ondes peuvent être nocives, le fait qu’elles soient naturelles n’est pas, comme pour tout chose une garantie d’innocuité ! Ce sujet sera abordé par la suite séparément.

Les ondes électromagnétiques artificielles, fabriquées par les activités humaines.

Elles sont produites par de plus en plus d’appareils dans notre environnement immédiat ou non, ce qui fait que nous baignons en permanence dans une espèce de bouillie qui se compose pour les plus importantes : toutes les émissions de Télévision et de Radio, les communications radio des avions, bateaux, radars d’aéroports, téléphones fixes et mobiles, tout ce qui tourne autour des ordinateurs, tablettes, à savoir Wi-fi, Bluetooth, les écrans et claviers d’ordinateurs et de télévision, les « fours » à micro-ondes, jusqu’aux installations électriques 220 volts de nos maisons, sans compter les fils à basse, moyenne et haute-tension qui pendent entre les pylônes dans la campagne et les villes. Sans oublier les voitures modernes, qui sont truffées d’électronique, bluetooth, GPS et autres gadgets… A noter que s’il y a 4 passagers dans une voiture qui ont chacun leur téléphone portable en poche, ou pire, dans un autocar avec une cinquantaine de passagers qui ont chacun un téléphone portable en poche ou dans le sac à main…. la « dose » de rayonnements est loin d’être négligeable !

Il existe deux sortes de courants électriques : le courant continu, et le courant alternatif. Le courant continu est généralement à basse tension, comme celui des batteries des voitures qui fait 12 volts. Le courant y circule toujours dans le même sens. A noter que tout courant électrique produit deux champs, un champ électrique et un champ magnétique. Dans le cas du courant continu, les champs magnétiques et électriques sont donc toujours présents.

Dans le cas du courant alternatif, c'est celui du secteur de nos réseaux électriques. Dans ce cas, lorsque l'on établit le courant, en allumant une ampoule par exemple, le courant va partir de zéro volt, monter progressivement à +220 volts, puis au même rythme redescendre vers O volt, puis continuer en dessous de zéro pour devenir négatif, de nouveau jusqu'à -220 volts, puis revenir à zéro, pour immédiatement recommencer le même cycle aussi longtemps que le courant est établi dans le circuit. Ce petit « jeu » se fait 50 fois par secondes. On dit que le courant 220 volts de notre secteur est alternatif à 50 cycles, ou périodes, ou Hertz.

Dans ce cas, si l'on dessine sur un graphique la forme d'onde obtenue on obtient ceci : (image 1)

 

 

En y et en rouge et verticalement, on a la tension +/- 220 volts, en z et en vert, et horizontalement on a le champ magnétique ; on dit qu'il est déphasé de 90°, et en x (flèche c) on a la fréquence en Hertz (50 Hz), donc la vitesse a laquelle la tension change de sens (de polarité).

Le tracé obtenu lors des variations de tension font un tracé sinusoïdal. C'est sur ce principe que fonctionnait notre télévision analogique. Depuis que nous avons passé à la TNT (numérique), la forme du courant est devenue rectangulaire, et de plus ce sont des « paquets » ou « trains » d'ondes rectangulaires et irréguliers qui sont transmis.

 

Depuis peu de temps on redécouvre une caractéristique des ondes que Nicolas Tesla connaissait déjà, ce sont les ondes circulaires, dites scalaires :

 

Que savons-nous en 2014 des ondes électromagnétiques qui nous entourent ?

Partager cette page

Repost 0