Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de l'information alternative et de la santé naturelle

LE CHLORITE DE SODIUM (MMS)

C'est le plus étonnant stimulateur du système immunitaire qui n'est pas un médicament.

Ce remarquable tueur de maladies constitue une réponse efficace au sida, à l'herpès, aux hépatites, à la tuberculose et à des dizaines d'autres maladies graves.

Après avoir pris le dioxyde de chlore, des patients atteints du Sida sont souvent guéris de cette maladie en 3 jours !

Le système immunitaire utilise le dioxyde de chlore pour attaquer et neutraliser en quelques heures les germes, bactéries et virus dangereux pour l'organisme, sans affecter les bactéries utiles ni les cellules en bonne santé.

 

Le site internet du Dr HESSELINK donne les 160 publications scientifiques sur le dioxyde de chlore :

http://bioredox.mysite.com/CLOXhtml/CLOXhome.htm

 

Le remède qu'a découvert Jim HUMBLE n'est pas au départ du dioxyde de chlore (ClO²), mais du chlorite de sodium (ClO²Na) à 28%.

Lorsqu'on le mélange à un acide, il produit brièvement de l'acide chloreux (ClO²H), qui, par étapes successives, produit le dioxyde de chlore.

 

Attention : les ascorbates (vitamine C), le bicarbonate de soude et les antioxydants pris le même jour neutralisent l'effet du dioxyde de chlore. C'est la méthode utilisée (1 comprimé de 1000 mg de vitamine C ou une cuillère à café de bicarbonate de soude) pour bloquer le traitement en cas de nausées, vomissements ou diarrhées.

 

On l'a utilisé depuis très longtemps pour purifier l'eau, l'hygiène buccale, et récemment certains compléments alimentaires. On l'a utilisé pour décontaminer les bâtiments pollués par l'anthrax en 2001.

 

Sur le plan thérapeutique il est efficace, et peut donc être utilisé dans :

 

-         toutes les pathologies d'origine virale : rhume, grippe, rougeole, varicelle, mononucléose, hépatite...

-         toute infection d'origine bactérienne : infection urinaire, à salmonella, Helicobacter Pilori, Staphylocoque, streptocoque, entérocoque, abcès, parodontites, etc. ...

-         toute pathologie d'origine parasitaire, protozoaires Giardia intestinalis, Cryptosporidium et en particulier Candida albicans.

-         C'est de loin le meilleur traitement du sida, la maladie de Lyme, les maladies nosocomiales, les leucémies, le staphylocoque doré, l'herpès, les maladies tropicales...

 

Fonctionnement du dioxyde de chlore dans l'organisme.

 

Les globules rouges transportent l'oxygène à travers le corps et ne peuvent pas faire la distinction entre l'oxygène et le dioxyde de chlore. Après avoir ingéré la solution riche en ions dioxyde de chlore, les globules rouges deviennent très chargés négativement. Par la suite, lors de leur périple, lorsque les globules rouges munis de l'ion dioxyde de chlore rencontrent des parasites, des champignons ou des cellules malades qui ont tous un pH bas et une charge ionique positive, ceux-ci sont immédiatement oxydés.

Si aucune rencontre de ce type ne se produit, l'ion dioxyde de chlore sera alors transporté à un endroit du corps où son oxygène oxydera les poisons et autres agents pathogènes.

Si rien de tout cela ne se passe, il finira par se détériorer en perdant un ou deux électrons. Ce qui lui permettra de se recombiner avec une substance que le système immunitaire utilise pour fabriquer de l'acide hypochloreux qui est capable d'éliminer les agents pathogènes.

L'acide hypochloreux est d'une importance capitale pour le corps, à tel point qu'en cas de diminution de son taux on parle de "déficience en myéloperoxydase". Ce problème qui concerne de nombreuses personnes, fait qu'en cas de maladie, le système immunitaire a besoin d'une quantité nettement plus importante d'acide hypochloreux.

Le dioxyde de chlore en produit en grande quantité, tout comme le chlorure de magnésium.

Aucun composant du corps humain, y compris la flore intestinale, n'est affecté négativement par le dioxyde de chlore à condition de respecter scrupuleusement les dosages.

 

Protocole de traitement standard.

 

Il faut toujours activer le chlorite de sodium avec un acide. Pour cela, il est possible d'utiliser l'un des acides suivants :

-         du jus de citron fraichement pressé,

-         du vinaigre de cidre,

-         de l'acide citrique (pour obtenir de l'acide citrique sous forme liquide, mélanger une cuillère à soupe de cristaux d'acide citrique avec 9 cuillères à soupe d'eau et conserver le tout dans un bocal en verre fermé au réfrigérateur).

 

Prendre un verre vide, y mettre une goutte de chlorite de sodium et ajouter 5 gouttes de jus de citron ou de vinaigre de cidre ou encore 30 gouttes d'acide citrique. LAISSER ACTIVER A SEC PENDANT 3 MINUTES, puis remplir le verre d'eau (non chlorée). Boire aussitôt.

Lemieux est de se procurer en pharmacie des flacons avec pipette pour compter les gouttes de l'acide.

 

Il est possible de laisser activer le produit jusqu'à 10 minutes au maximum. Lorsque l'eau a été rajoutée, il convient de boire le remède dans la demi-heure qui suit au maximum, sinon l'efficacité sera perdue.

 

Pour chaque goutte de chlorite de sodium, il faut 5 gouttes de jus de citron ou de vinaigre de cidre, mais on en reste toujours à 30 gouttes d'acide citrique en tout dans tous les cas.

 

Ne jamais laisser un citron coupé en deux, tranche à l'air dans le réfrigérateur car il attire toutes les bactéries ambiantes. Plaquer la tranche dans une petite assiette que l'on isolera dans une boîte en plastique par exemple. Ne jamais emballer le citron coupé dans du papier aluminium ou du "scellofrais".

 

- Toujours démarrer un traitement par 1 ou 2 gouttes, pas plus. Prendre le remède deux fois par jour après les repas, une fois le matin, une fois le soir.

 

 - Augmenter d'une goutte par jour jusqu'à ce qu'une légère nausée soit ressentie après l'absorption du produit. Lorsque cette légère nausée est ressentie, réduire le dosage d'une ou deux gouttes. Puis réessayer d'augmenter le dosage. En cas de diarrhée, réduire de deux à trois gouttes.

Sachant que la nausée ou la diarrhée ne sont pas mauvais signe. Le corps enclenche un processus de purification en éliminant des poisons. En fait, de nombreux témoignages rapportent un mieux être après la diarrhée. Il n'est pas nécessaire de prendre des médicaments pour traiter la diarrhée. Tout rentrera dans l'ordre après quelques temps.

 

-         Continuer la procédure décrite ci-dessus, jusqu'à ce que l'on puisse prendre 15 gouttes 2 fois par jour sans ressentir de nausée.

-         Puis prendre 15 gouttes 3 fois par jour pendant au moins une semaine.

-         Puis réduire à 4 ou 6 gouttes par jour pour les personnes âgées, et 2 fois par jour pour les plus jeunes.

 

Lorsque la troisième étape aura été accomplie, la grande majorité des virus, bactéries, champignons et levures indésirables aura été éliminée du corps.

On doit à ce stade pouvoir reprendre une alimentation normale, dans la mesure où l'on suivait un régime.

 

POUR LES ENFANTS :

Le protocole pour les enfants est à peu près la même. Commencer avec une demi-goutte : pour cela, appliquer la procédure pour constituer un verre avec une goutte et vider la moitié du verre avant de le donner à boire à l'enfant.

Puis augmenter progressivement jusqu'à trois gouttes selon la méthode indiquée plus haut.

 

Dosage maximum recommandé chez l'enfant : 3 gouttes pour 12 kgs de poids corporel.

 

Chez un bébé, commencer apr une demi-goutte et augmenter jusqu'à 2 gouttes maximum. En cas de nausée, toujours réduire le dosage d'une demi-goutte ou d'une goutte, mais ne pas arrêter !!!

 

DOSAGE PREVENTIF

S'il n'y a pas de pathologie particulière à traiter et que l'on veut simplement se maintenir son système immunitaire au top, on peut prendre au long cours 4 à 6 gouttes deux fois par semaine, ou 2 fois par jour en cas d'épidémie. Ce dosage permet de maintenir les agents pathogènes en état de faiblesse, de renforcer le système immunitaire, et d'effectuer un assainissement organique profond.

 

REMARQUES

Comme c'est toujours le cas lorsqu'on draine et élimine des toxines (bactéries, virus, champignons et levures), on les remet forcément en circulation pour les amener vers les émonctoires. Ce qui a priori semblera faire empirer les choses. Mais il ne faut pas s'inquiéter, ceci sera plutôt bon signe. Les signes seront nausée, maux de tête, fatigue, fièvre légère, diarrhée. Chaque fois qu'une réaction de ce type apparaît, il faudra réduire le nombre de gouttes à la prochaine prise.

 

A noter aussi, si l'on a à faire à une élimination importante, on pourra se soulager avec des lavements au café, tels que préconisé dans la cure Gerson.

 Pour les personnes intéressées voir le lien ci-dessous

Mention légale : Je précise que je n'ai aucun intérêt commercial ou autre dans la mention de ce lien et que toute thérapie quelle qu'elle soit relève toujours et entièrement du libre arbitre de chacun. Aucune responsabilité quelle qu'elle soit ne pourra donc être prise en compte.

 

 

 

Partager cette page

Repost 0